JO 2012 – Le sport féminin au second plan

Très honnêtement j’aurais pu intituler cet article « le sport féminin est au second plan » car c’est un fait indiscutable depuis de nombreuses années qu’il vous sera bien difficile de réfuter. Alors quand au premier jour des jeux, les filles brillent en première position mais se font quand même rafler les couvertures par l’unique victoire d’une équipe masculine, ça tique un peu. Hier matin, on était quelques twittas (dont Bulles de Flo qui a aussi écrit a ce sujet) à se dire que quand même, la parité a beau exister dans notre gouvernement, coté sport, on est loin d’être fairplay. Il y a bien des explications diverses et variées qui nous ont mené à ce résultat, et je profite donc de l’occasion pour écrire là-dessus (et puis pour ceux qui l’ignorent, je suis une sportive à la retraite :D)

Note de précaution avant lecture: Cet article est une généralité, je décris un courant global qui est fort heureusement pétri d’exceptions. Je n’ai rien contre les hommes, rien contre le sport, rien contre les parents qui donnent des barbies aux filles et un ballon de foot aux garçons. Comme dans toutes les communautés, tous les pays, toutes les formes générales d’éducation, il y a parfois des courants dominants et le fait que le sport féminin soit au second plan en fait partie, tout comme toutes les raisons que je vais citer Mais ensuite, toute est ouvert au dialogue et à la discussion pourvu qu’elle soit construite 🙂

Le sport féminin, les oubliées du public
Pour info nous avons actuellement trois médailles d’or en natation, une de Camille MUFFAT, une de Yannick AGNEL et une de l’équipe 4x100m. Pour le reste des médailles, une en argent pour le tir grâce à Céline GOBERVILLE et le reste en judo avec deux bronze par Automne PAVIA et Priscilla FRAGNETO et une de bronze par Ugo LEGRAND. Autrement dit, les filles et les garçons se débrouillent aussi bien dans leur sport respectif, pourtant, on boude toujours autant une partie de notre équipe nationale. Déjà faut voir la population qui regarde le sport, foot en tête, il n’y a guère que les disciplines dites « gracieuses » (GRS, Patinage Artistique …) qui ont grâce aux yeux d’une majorité de femme. Du coup, à moins d’avoir des stars qui raflent toutes les récompenses (Manaudou en natation, Mauresmo au tennis), il n’y a pas de public pour le sport féminin. Pour tout un tas de raison, les femmes s’intéressent moins au sport que les hommes, et comme ces derniers optent plutôt pour des sports « virils » et surtout pour des équipes masculines, la balance penche donc bien plus d’un côté que de l’autre.

L’argent avant la performance
Qui dit pas de public dit pas de sponsor, moins de pub et au final moins de budget pour du bon matériel d’entrainement. Et ne vous y trompez pas, les magazines ont de gros sponsor en client publicitaire et ces derniers préfèrent voir leurs poulains en page une. Alors que se passe-t-il ? Et bien on montre moins les équipes féminines, télévision, journaux, à moins d’un gros fait d’arme qui va forcément intéresser les médias et donc attirer les sponsors, il y a moins d’intérêt à les mettre en avant. Et encore vous remarquerez que ce sont des sportives « individuelles » et non des équipes, normal, ça coute moins cher et c’est plus vendeur de mettre en avant un seul personnage (3615 j’ai travaillé pour la presse). Cela n’a rien d’étonnant donc que les salaires soient différents, ou encore que le traitement des équipes diffèrent totalement. Le magazine Poils et Capitons l’a d’ailleurs bien souligné dans son article sur la différence entre l’équipe masculine et féminine japonaise de foot. Si vous voyez moins les athlètes dans les publicités, à la télévision, alors vous aurez moins envie de les encourager, et cela aussi entraine une perte de public, c’est une roue infernale qu’il est bien difficile de briser. A la limite j’ai envie de dire que seuls les jeux olympiques offrent une ouverture médiatique suffisamment nationale pour permettre de sortir enfin du lot. (Soyons sérieux, vous avez regardez les derniers championnats mondiaux de judo ?)

Un machisme bien ancré
Attention, pour moi le machisme n’est pas du seul fait des hommes, les femmes aussi ont leur part de responsabilité dans une acceptation parfois aveugle de certaines éducations/pratiques qu’elles ont appris à considérer comme « normal ». Est-ce humain que les femmes aiment moins le sport que leurs congénères masculins ? Moi je pense surtout que les hommes sont très doués pour ne pas nous laisser de place dans l’appréciation du sport, sous prétexte de base que ce n’est pas pour les femmes justement. En fait on aime le sport tout autant, différemment peut être, c’est sûr que le hooliganisme n’a jamais été une grande passion dans ma vie, mais à force de se voir fermer les portes, de s’entendre dire qu’on ne peut pas comprendre, pas apprécier, on finit par le faire. Voilà pourquoi on peut regarder la GRS, jamais aucune personne ne nous a inculqué que c’était pas pour nous.
A moins de connaitre un proche sportif, d’être sportif soit même ou d’un grand évènement sportif on nous influence à ne pas s’intéresser au sport et les premières à en subir les conséquences, ce sont les sportives féminines. Et les hommes de leur côté encouragent des sportifs qu’ils considèrent comme des idoles, alors forcément une femme … c’est plus difficile, même si elle est douée. Un athlète c’est un modèle, un but à atteindre, c’est quelqu’un à qui on veut ressembler, un mec normal peut admirer Zidane sans forcément faire de foot. Je connais pas beaucoup de filles qui veulent ressembler à une athlète…
Il faut ajouter à ça la dénigration des resultats féminins face aux homologues masculins, cette impression un peu malsaine pour certains hommes qu’une femme ne peut pas etre un athlete de haut niveau, que ça reste de la rigolade face aux performances des hommes. Prenez « sport féminin » sur google et regardez la premiere image, c’est assez parland de l’image des femmes dans le sport. Les femmes ne sont pas prises au sérieux, au mieux on les regardera pour la beauté du corps, et parce que c’est « sexy » une nana qui bouge.

Et si c’était pas plus mal ?
Ce qui a pourri nombre de nos sportifs, foot en tête encore une fois, c’est l’argent et les médias. Voyez le résultat aujourd’hui, ils ont certes encore la performance (et encore …) mais le caractère ? La passion du sport ? Regardons les choses en face, le sport masculin est devenu une industrie de la publicité et des médias. Les filles sont épargnées mais jusqu’à quel point ? Que se passe-t-il quand vous prenez une jeune fille talentueuse, ignorée de tous jusqu’à un certain JO ou tout d’un coup le monde se rend compte qu’elle est merveilleuse dans l’eau ? Et bien vous avez Laure Manaudou, harcelée, épiée, propulsée au rang d’icone et tellement mal préparée que ça la brisera mentalement. Je suis pas certaine que les femmes puissent supporter de mêler argent/média et sport, je crois qu’elles ont encore trop d’innocence pour ça, elles ne sont pas encore touchées par ce mal. J’ai pu voir ce phénomène quand je gérais une équipe dans un MMORPG, tous les garçons, arrivés à un certain grade de pouvoir ont fini par faire des actions répréhensibles, d’abuser de leur fonction. Pour les femmes par contre, elles sont restées d’une droiture exemplaire et les seules qui ont dévié … sont celles qui ont manipulées les fameux hommes plus hauts gradés xD

Laure Manaudou, un beau gachis

 

Oui mon discours est clairement féministe, excusez du peu :b
Mais c’est une vision du sport, celle que j’ai ressenti aussi quand je faisais partie d’une équipe. De devoir céder le terrain aux garçons, d’avoir une page sur leur performance médiocre là où nous avions réussi. Ce n’est pas du regret ou de la rancœur, au fond de moi je continue de trouver ça normal, tant que le système est ainsi. Nous sommes dans une roue, le public apporte de l’attention qui apporte des sponsors qui apportent de l’argent qui apporte de la pub qui apporte du public. Et vice versa.

L’avenir
Loin de moi l’idée de penser que rien ne bouge, les femmes ont bien plus de place que par le passé. Je connais des dizaines d’histoire d’équipe féminine qui sont sortis du lot par leur différence et leur performance. Le truc c’est qu’en France on n’a pas la culture du sport comme un évènement familial ou amical, et je parle bien de personne lambda, c’est-à-dire hors père de famille passionné. On ne va pas voir un match entre amis, au lycée on n’encourage pas l’équipe de son école, on n’invite pas les clients à y aller ensemble. Si vous prenez les USA, vous verrez que la culture sportive est dans la masse populaire. Du coup c’est beaucoup plus mixte, si vous aviez eu l’habitude de voir un match juste pour le plaisir de voir un bon spectacle depuis votre enfance fille ou garçon, on aurait moins cette disparité aujourd’hui.

Bonne chance à notre équipe national française, au dela de ce débat, je suis les JO 2012 avec ferveur et parce que c’est l’évènement sportif que tout le monde regarde, enfin !
Et si vous lisez cet article jusqu’au bout, dites-moi … c’était quand votre derniere sortie pour un evenement sportif ?

A lire: Manga Crimson Hero
A voir: Film Satreelex the iron Ladies
A suivre: Blog http://sportissima.wordpress.com

Merci de cliquer si vous avez aimé cet article, cela m’encourage _o/Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 commentaires sur “JO 2012 – Le sport féminin au second plan

  1. La dernière fois que je suis allée voir un évènement sportif ? Oulah … Ça devait être de l’équitation (j’ai fait de l’équitation) mais alors … Il y a plus de 5 ans, c’est sûr. Du coup tu me donnes envie de m’intéresser à ce que font nos équipes féminines en foot, handball ou basket 😀 Merci pour cet article !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s