Diablo III – Adieu vie sociale

J’ai remarqué que pas mal de gens ignorait ce qu’était Diablo, un jeu certes, mais quel type ? Et pourquoi tout le monde en parle ? et pourquoi c’est le messie des jeux ? Voici donc ma petite présentation féminine de ce jeu super bourrin qui pationne les foules et qui, pour ma part, remplit mes journées et mes nuits de congé (merci de l’avoir sorti en Mai d’ailleurs).

On l’aura compris je pense depuis le temps, je suis un peu gamer sur les bords. Ancienne Team manager d’un MMORPG dont on taira le nom pour éviter que les milliers de joueurs que j’ai banni revienne me hanter 😀 je suis du genre à m’investir à fond dans un jeu quand l’envie me prend. Then she took an arrow in the knee … enfin plutôt, ensuite Diablo III est arrivé. Sacrilège parmi les sacrilèges je n’ai quasiment jamais joué aux précédents opus, la faute à un perso over stuffé perdu dans un dédale, ce qui m’a permis de jeter le jeu par la fenètre (véridique).

BASTOOOOOOOOOOOON

Diablo donc est un jeu, sorti dans les années 90 pour le premier opus, le second qui lui succedera quelques années plus tard déchainera les foules, ça sera sans doute avec Everquest l’un des plus grands succès du début des jeux online. C’est sans doute ce qui fait de ce jeu un mythe vivant car sinon il ne brille pas par son scénario ou ses qualités de gameplay. Donc vous comprendrez que passé 10 ans, quand on annonce la suite d’une légende, les fans sont clairement au rendez-vous, sans compter qu’on a pas vu de grosses superproductions online depuis un bout de temps (warcraft ?)
Si vous mélangez tout cela vous obtenez donc un jeu hyper attendu, hyper désiré, reste à faire tenir la mayonnaise dans le temps.

Vous incarnez un héros (au choix, Barbare, Moine, Sorcier, Féticheur, Chasseur de démon) dans un village médiéval dont la cathédrale a été ravagée par un objet tombé du ciel réveillant les morts de leurs tombes. On commence donc dans la joie et la bonne humeur de décors sombres, de gemissements dans la nuit, bref un vrai petit Silent Hill. S’en suit une quête pour sauver le monde des démons, enfin surtout de Diablo, Ze big demon de tous les temps qui compte bien massacrer femmes, enfants et anges en péril. Le gameplay est assez simple, vous avez le clic droit pour taper, le clic gauche pour frapper et tout le reste pour massacrer vos ennemis. A moins que vous ne souhaitiez garder l’ambiance glauque à souhait du jeu, je vous recommande ACDC pour vos soirées de gamer, effet garanti.

Les persos disponibles

Les coréens ont fini le jeu le jour de sa sortie, normal, l’histoire est courte, il y a 4 actes et si vous tracez direct de quete en quete, le jeu est plié en quelques heures. Car l’extraordinaire durée de vie de Diablo ne tient pas dans la durée de l’histoire mais bien dans les quetes annexes, les donjons cachés, les haut fait à accomplir. De plus le jeu se décompose en plusieurs mode, Normal, Cauchemar, Enfer, Armaggeddon… tout un programme. Le vrai but du jeu c’est de vivre dans ce monde et d’en percer la totalité des secrets, de ramasser l’intégralité des livres de savoir, de trouver la quête rarrissime, le tout en ramassant de l’équipement de plus en plus rare qui vous rendrons puissants parmi les puissants.

Pour ma part je suis ravie d’avoir fait la queue de trois heures le jour de la sortie devant la Fnac des Champs-Elysée, c’est un évènement qui n’arrive que trop peu et l’ambiance était vraiment sympa. Je ne pensais pas prendre la version collector, mais quitte à attendre autant de temps, autant se faire plaisir. La clé USB qu’elle contient est d’ailleurs sur mon bureau à Matignon lol En tout cas depuis je passe de longues soirées avec les potes à jouer, je suis actuellement level 42 en mode cauchemar et j’ai hâte qu’ils corrigent certains bugs de quete pour les valider *.*

Ma ptite clé USB que tout le monde jalouse

En bref à mes yeux Diablo III est un remake des précédents opus revus et corrigés, plus simples pour beaucoup de chose, les puristes hurleront au scandale, pour ma part je pense que ce jeu est destiné à la nouvelle génération qui n’a pas connu les premiers ou alors ils étaient trop jeune. On peut passer de bons moments à taper, c’est un jeu qui défoule, les décors et musiques sont sublimes, la technicité impeccable, clairement il tient vraiment ses promesses. Bien entendu il y a des choses que je trouve moyen mais cet article n’a pas pour vocation de rentrer dans les détails. A 60€ le jeu reflechissez 30s avant d’acheter, tenter de choper une invitation en beta pour être sure que cela vous convient.

Et si vous jouez aussi, pensez à ajouter raven#2109 je suis toujours partante pour une partie ^^

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 commentaires sur “Diablo III – Adieu vie sociale

  1. Les zombies c’est surtout dans le premier acte, mais sinon le jeu ne fait pas réellement « peur » bien que l’ambiance du départ soit très sombre et grinçante. Mais sinon c’est vraiment super bourrin, ça découpe, y’a du sang, les ennemis explosent et y’en a souvent en grande mêlée, donc ça donne plutôt une impression de grand et joyeux bordel qui défoule.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s