Sim City Social – L’aventure sur Facebook

Cela faisait déjà plusieurs semaines que Electronic Arts faisait la promotion d’une version de SimCity sur Facebook sans réellement donner de date, et hier, prenant tout le monde par surprise, la beta a enfin été ouverte au public. Une sortie bien mieux réussie que leur dernier jeu, les Sims également sur cette plateforme, point de probleme de freeze ou d’erreur de connexion, l’ouverture est bien réelle mais plutôt discrète donc on se retrouve à 5 pour jouer sur un  jeu qui nécessite des centaines de voisins, un petit départ donc. En tout cas pour ma part je ne rechigne jamais a tester un jeu prometteur sur facebook (en ce moment je suis pas mal sur CastleVille d’ailleurs) et surtout pas sur une nouvelle version de SimCity qui reste pour moi un des meilleurs jeux de gestion.

Un but du jeu revisité
Pour ceux qui ne connaissent pas, SimCity c’est donc un jeu de gestion où vous devez construire et gérer une ville. Il faut faire attention à certains paramètres par exemple avoir une homogénéité de maison avec les commerces et les usines. Il faut également faire attention aux routes, électricité, et approvisionnement en eau, le tout en répondant à certains désirs de la population en terme de loisir, d’impôt etc … Sur facebook, forcément, il fallait simplifier, vous avez donc une ville qui doit accueillir du monde et tout comme la version d’origine, la façon dont vous placer les éléments va déterminer le nombre d’habitant.Vous voilà donc entrain de chercher façon tétris plat quel sera la meilleure gestion de vos emplacements pour grandir le plus vite possible, passant au second plan l’esthétique ou la cohésion de votre ville. On garde le principe de maison, usine, commerce, l’un amène des habitants, le second du matériel et le troisième de l’argent et bien entendu vous avez besoin des trois pour grandir.

Les graphismes sont vraiment réussis et l’ambiance est sympa

Un coté social trop envahissant
J’ai déjà reproché ça a EA lors de la sortie des Sims, ils mettent trop l’accent sur le social, le jeu peut carrément devenir injouable si vous n’avez pas des amis joueurs et même si c’est le cas pour moi, le jeu ne permet pas de les solliciter facilement, au lieu de ça il va envoyer des requêtes a tire larigot espérant attirer le client. C’est donc rapidement le cas puisque dès le départ du jeu on vous montre un ovni s’écraser dans votre champ, il faut réunir une équipe d’amis pour avancer et là c’est le drame, depuis hier j’ai toujours pas réussi a choper quelqu’un pour répondre à la requête. Et ça devient rapidement ingérable, j’ai actuellement 5 bâtiments qui demandent chacun 3/5 amis pour le finir, quand aux upgrade des bâtiments déjà finis, ils demandent des items qu’on obtient … en envoyant des invitations … Bref le jeu n’est pas jouable seul dans son coin, je veux bien qu’on soit sur facebook et que le but c’est un peu de jouer ensemble, mais d’autres le font très bien sans que ça bloque. Si je dois attendre une journée des invitations, clairement je vais cesser d’aller sur le jeu. J’ai encore de l’énergie pour 10 actions et je peux quasi rien en faire.

Les (!) indiquent les bâtiments nécessitant des invitations

L’appât du gain
Comme si cela ne suffisait pas, passé le level 10 (en moins de 2h de jeu donc) les quêtes vous demandent d’acheter des objets coutants dans les 1500 matériels, jusque là pas de probleme, sauf que vos usines vous donnent du 100 matos par heure environ. J’ai beau planter un parterre d’usine, c’est juste pas suffisant ou alors faut attendre 2/3 jours d’économie (ou devenir un no life qui clique dès que ça tombe). Clairement on vous invite donc à profiter des supers opportunités d’achats avec argent réel de milliers d’unité de matos pour aller plus vite, ça tombe bien à chaque level on vous en donne gratuitement pour que vous puissiez tester. Encore une fois, se faire de l’argent c’est un peu le but aussi pour une société, mais là on est quasi obligé de payer si on veut avancer (de même les invitations d’amis pour finir les bâtiments peuvent etre zappé en payant).

Un constat pauvre
Au final après quelques heures de jeu je suis déjà démotivée de continuer, j’ai de nombreux amis qui jouent aux jeux Facebook, qui attendaient cette sortie, mais le jeu ne me permet même pas facilement de les ajouter ou de leur envoyer les invitations, nooon faut que je fasse suer la moitié de mes contacts. Ce qui est dommage c’est que le principe de jeu a été très correctement revue, il y a un système de peuplement simplifié qui m’a convaincu et qui peut vraiment donner de l’intérêt a la construction de cette ville. Mais voilà EA est passé par là et le coté « social » bouffe tout, le jeu est réservé aux personnes ayant un compte jeu séparé du reste et qui veulent bien mettre de l’argent là dedans. Il se trouve que je n’ai pas envie de faire un compte jeu et mes sous vont aux sociétés qui réclament pas autant 🙂

Je vais continuer encore un peu (ce soir quoi) mais si mon ovni trouve pas ses 5 copains d’ici là, je ferme boutique (de toute façon je suis bloquée a toutes mes quêtes je peux plus avancer a moins d’attendre ou de payer)

Merci de cliquer si vous avez aimé cet article, cela m’encourage _o/Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Google+ – Ze fake facebook

Google+ n’est pas, contrairement à ce qu’on pourrait penser, une association de canal+ et google mais bien, la nouvelle plateforme sociable du web et comme j’ai pu avoir une invitation pour le tester, je vais me faire une joie de vous en parler. Déjà première impression : c’est quoi cette copie ?
Je m’explique, jusqu’à présent, tous les social network présentait une innovation pertinente à leur création, facebook est très différent de twitter lui même différent de foursquare ou de msn etc … chacun y trouve son compte. Mais le google+ n’innove pas, pour l’instant il ressemble à une très pale copie de facebook des défauts en plus, en veut pour preuve déjà le fameux « mur » de google appelé « Flux » ou se retrouve toutes les news de ses « amis ».
Et donc pour ne pas faire genre de copier Google+ a donc modifier certaines choses, complétement superflu et donc ça rend le tout super bancal, le « flux » n’est pas par ordre chronologique mais selon un ordre qui m’échappe encore (ça doit être du plus « populaire » au moins populaire), les « j’aime » ont été remplacé par des « +1 » que je trouve idiot sur des photos (on ne plussoie pas une photo, on ne peut que l’aimer <3) d’ailleurs je trouve l’icône moche, carré on dirait un post it

Mais Google+ veut surtout trouver l’idée qui le démarquera et donc tout l’intérêt de son site repose sur un principe de cercle. En gros chaque contact est ajouté à un « cercle » que vous créez à votre guise « cercle d’amis » « cercle des gens qu’on aime pas » « cercle des collègues de taff » et chaque cercle peut avoir un accès restreint ou non à nos informations. A la limite ça part d’un bon sentiment, mais j’avoue que quelque soit le réseau social, je me vois pas ajouter mes collègues de taff sans qu’ils soient des proches voir des amis. Par contre ça peut être utile si l’on a plusieurs vies ou activité, style moi j’aurais un cercle « blog », un cercle « jeux » et un cercle « le reste » et je serai heureuse de ne pas flooder ceux qui le désirent pas vraiment.

Les cercles, bases de google+

Une forme de tri donc qui peut trouver son intérêt car soyons honnête on se demande encore à quoi servent les groupe sur facebook.

J'aime bien la petite case "J'autorise Google+ a disposer de mes infos à des sites tiers ..."

Ensuite je peux comprendre que Google+ ait voulu finalement relier pas mal de ses applications vers une communauté générale, ainsi le compte google+ est relié à vos comptes youtube, picassia etc … pour moi qui ait un portable Android, je retrouve cette liaison qui est souvent bien pratique surtout niveau contact. Le seul hic chez moi c’est que mon compte gmail a toujours été la roue de secours pour tout et n’importe quoi, mes contacts sont donc bien en bordel et c’est galère de tout trier et ranger. Je me suis d’ailleurs lancée dans un déménagement d’adresse qui a bien foiré avec google+.

Et sinon quoi d’autres ? Et bien rien, sans application cela se limite donc à un énième outil où l’on va balancer ses news, c’est un peu tard pour y penser quand tout le monde est sur facebook, surtout que ce dernier va surement réfléchir à la manière d’utiliser ses « groupes » à la manière de google+ pour rattraper le coup.
On va dire que ça fait joli en donc d’écran plutôt que le fameux « google.fr » mais cela n’apporte rien pour l’instant, à voir peut être dans le futur si les gens y trouvent leur intérêt. Pour ma part je suis juste déçue de ce cruel manque d’innovation, on se doute que faire un reseau social qui ne soit pas une copie d’un autre ne soit pas évident, mais pour le coup c’est franchement loupé.

Passez votre chemin y’a rien à voir.