Nous 3 ou rien – Film de l’année 2015 ( concours )

Avec un titre pareil j’ai, au pire attiré votre attention, au mieux donné envie d’aller le voir. Je ne suis pas critique cinéma, je suis trop bon public pour ça, pour moi un film ça doit avoir de belles images et donner des émotions et cette année il n’y a rien eu de plus vrai que celui-là. Je suis sincère, c’est une grosse claque sur un tas de sujets, sur l’Iran, l’Islam, les femmes, la famille, l’immigration, la politique, les droits de l’homme, la France aussi, nos cités, le vivre-ensemble … tout, il y a tout et c’est magnifiquement présenté. En plus c’est une histoire vraie, genre 100% vraie, pas juste un scénario pour vous faire larmoyer, c’est l’histoire d’un homme, de son amour pour son pays et sa famille. Et si avec tout ça je vous ai pas convaincu, gageons que les places a gagner a la fin du post réussiront à vous envoyer au cinéma !
WARNING: ce film est drôle, beau, triste, émouvant mais drôle (important de le souligner) de toute façon la bande annonce que j’ai mise à la fin est assez honnête.

nous 3 ou rien 02Nous tous ou rien
Nous sommes en Iran dans les années 40, le pays est alors dirigé par le Shah, un monarque relativement totalitaire. Nous découvrons le héros de l’histoire, Hibat, qui vit dans un petit village avec ses 11 frères et sœurs. En grandissant et en faisant ses études d’avocat il se prend de passion pour son pays, sa politique et commence des actions critiquant le gouvernement. Il sera enfermé et torturé pendant 7 ans avant que le peuple ne se mettent aussi à gronder et à provoquer un renversement, permettant ainsi sa libération. Une fois dehors il fait la connaissance de Fereshteh qui deviendra sa femme et lui donnera un fils. Mais a la place du Shah c’est un état islamique qui se met en place avec des travers bien pires, Hibat voit tous ses compagnons d’arme politique mourir et est contraint à l’ultime décision, quitter l’Iran pour la France dans un long périple pour passer la frontière et marcher à travers les montagnes. Une fois en France il y a tout à faire, se reconstruire une vie, mais c’est loin d’être facile quand on arrive dans une cité de Stains, banlieue du 93.

C’est l’histoire d’un paysnous 3 ou rien 06
Le résumé plus haut raconte l’intégralité de l’histoire mais en terme de proportion, le passage sur l’Iran c’est 85% du film. On y découvre un pays magnifique, des paysages, une culture, on se prend vraiment d’empathie pour ce peuple qui a cherché la liberté mais qui n’a obtenu en retour que plus de dictature. Les scènes qui mettent en avant ce pays n’ajoutent qu’encore plus de douleur quand le héros doit se résoudre à le quitter pour ne jamais le revoir. Lui qui se sera battu jusqu’au bout pour une démocratie, quitte à se faire torturer pour ce qui lui semblait juste. Mais du coup on en apprend beaucoup car le film s’appuie sur des faits historiques (j’ai précisé que c’était une histoire vraie ?) on a donc l’impression de vivre cette révolution et on comprend mieux les enjeux politiques d’aujourd’hui.

nous 3 ou rien 05C’est l’histoire de familles
Leïla Bekhti est sublime dans le rôle de Fereshteh, elle a un caractère du tonnerre et dans ce film c’est juste magique. Toutes les femmes sont présentées comme fortes, chefs de tête et pas idiotes avec ça. Même en France il y aura toujours un regard très respectueux des femmes du monde, quelque soit leur condition ou religion. Dans le genre famille on commence par la relation privilégiée du héros avec ses frères et sœurs. D’ailleurs il sera emprisonné avec deux d’entre eux parce qu’il les aura embarqué dans la politique et jusqu’à la fin ils seront soudés. Mais la plus vibrante famille c’est bien sur celle de Hibat avec sa femme et son fils, c’est eux trois ou rien et c’est bien ensemble qu’ils vont vivre cette aventure. On tremblera pour eux du début à la fin et on comprendra gentiment à la fin tout ce qui lie ce film à son réalisateur Kheiron.

nous 3 ou rien 03C’est l’histoire de l’immigration
Pour moi ce film m’a surtout touché sur l’immigration parce qu’il a douloureusement bien mis en relief ce que cela implique de quitter le pays que l’on aime. Le danger du voyage et la difficulté de tout reconstruire à partir de zéro. Avec tout ce que j’ai pu lire sur les réfugiés de Syrie, je crois que les gens ne se rendent pas bien compte de tout cela. Les héros ont l’occasion de mourir 1000 fois en faisant ce voyage, mais ils avaient aussi la certitude de mourir s’ils étaient restés. C’est tout risquer pour survivre et à la fois abandonner tout ce qui représentait leur vie. Et une fois en France tout n’est pas gagné, le moindre sou est envoyé au pays, il faut travailler dur sans oublier ses attaches et continuer la lutte, mais loin. Je regrette que l’expression « la France, pays des Droits de l’Homme » m’ait laissé échapper un rictus de dépit.

L’effet intouchable
Je ne rends pas justice au film mais comment raconter des émotions ? Un bon film c’est une alchimie, et celle-ci est réussie, j’ai exactement le même sentiment qu’après avoir vu Intouchable et je lui souhaite le même succès. Au delà de tous les thèmes abordés, le film est drôle et commence comme tel, parce que c’est Kheiron l’humoriste aux commandes, mais aussi parce que sinon ça serait indigeste. Parce que le rire fait passer la peur de tous les instants, parce qu’au delà de cette peur Hibat et Fereshteh ont su vivre et être heureux. Je vous souhaite de voir ce film, et d’être transporté comme moi (et puis sinon … tant pis ? :D) et pour cela je vous offre 3 x 2 places, trois gagnants donc qui découvriront ce petit bijou.

Pour participer au tirage au sort:

Pour avoir des chances supplémentaires:

ne pas oublier d’indiquer vos partages en commentaire ^^
Fin du concours le Dimanche 8 Novembre à midi, le gagnant sera indiqué en édition de ce post le même jour dans l’après-midi. Il faudra alors me donner très rapidement vos coordonnées postales pour l’envoie des billets
Bonne chance !

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton ^^Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Hiroshima – Histoire de propagandes

Hier c’était les 70 ans du jour où 80.000 personnes sont mortes en quelques secondes, suivies par 170.000 autres de leurs blessures ou par l’effet des radiations. Le bombardement d’Hiroshima c’est une claque dans l’histoire de l’Homme et je remercie Arte d’avoir diffusé un documentaire (Hiroshima, la véritable Histoire) très juste avec de nombreuses vidéos d’époque. Après visionnage je voulais mettre en perspective quelque chose que je vois trop souvent ces derniers temps: la propagande, car c’est bien elle qui est responsable de ce carnage.

Image de propagande FN

Image de propagande FN

Vous avez certainement déjà vu sur les réseaux sociaux des images de propagande, souvent c’est un texte a coté d’une image qui n’a juste rien à voir, mais bon voilà tout est bon pour vous induire en erreur. Je ne compte plus toutes les fois que j’ai fait une bête recherche google pour dire à mes contacts « coucou tu partages un truc complétement faux« . Et je parle pas des histoires à la « Legorafi » mais le plus souvent, des truc plutôt sympathisant de droite, voir très très à droite (j’ai des amis formidables 😀 ). Encore une fois, pas vraiment de leur faute, ils prennent juste pour argent comptant ce qu’on leur sert.
Et bien c’est cette attitude qui a poussé le bouton qui fera exploser Hiroshima.

Tout d’abord il y a la propagande japonaise, elle a autant son rôle que celle des US dans cette histoire. En 1945 le Japon perd la guerre, il n’a plus de flotte, plus de nourriture, et ce sont pas les kamikaze qui vont faire des soldats durables sur le champ de bataille. Mais en 1945 personne n’est au courant, pour les japonais, ils sont entrain de gagner la guerre. Et cela est du uniquement a la propagande gouvernementale qui n’a jamais parler des défaites. Vous me direz, c’est un peu dingue, mais on est pas comme aujourd’hui avec d’énormes moyens de communication. Voilà pourquoi le gouvernement japonais a tant hésité à capituler, c’était non seulement perdre mais surtout, perdre la face devant son propre peuple, leur avouer qu’ils ont menti tout ce temps afin de toujours avoir leur approbation (notamment sur les attaques Kamikaze qui requiert une forte opinion populiste). A savoir que lorsque Hiroshima est survenu, le Japon était déjà en discussion avec la Russie pour sa capitulation. Alors pourquoi est ce quand même arrivé ?

Hiroshima 04C’est là qu’intervient la propagande américaine, celle du nucléaire, celle comme quoi ce sont les US les plus fort, notamment devant la Russie. Peu importait les japonais, peu importait la guerre (qui était gagnée), il fallait frapper et frapper fort. D’ailleurs dans ce contexte les USA visait Kyoto à l’origine, le berceau du Japon, l’emblème de sa culture. Il fallu l’intervention d’un ministre américain (fiou trop de compassion d’un coup) pour qu’ils se rabattent sur Hiroshima, la plus grande ville de l’Ouest japonais. Pourquoi cette ville ? Parce que c’est là qu’ils auraient eu le plus de dégât, ville idéale, accès sur mer, population importante, faite quasi uniquement de maison en bois, il ne restera rien après la bombe.
Ce fut sans doute la plus belle opération de communication des USA, d’ailleurs ils tairont plus tard les effets secondaires (radiation) arguant un « c’est une façon agréable de mourir« . Ils filmeront la bombe, son explosion, un avion spécial sera affrété pour cela, son nom ? « Necessary Evil » tout un poème.

La suite on la connait ou presque, quand l’opinion américaine commencera a se rendre compte de l’atrocité de la chose, on répondra « si la bombe n’avait pas explosé, des américains seraient morts ». Commence alors la guerre froide avec la Russie, bien échaudée par ce qu’elle vient de voir, opération de com’ réussie, le nucléaire c’est bien c’est good, on en fait des x-men, des docteurs strange, des spiderman et on balaie bien vite les années de radiation dont Hiroshima paie encore le prix.

Hiroshima 02Je vous invite à visiter un jour Hiroshima aujourd’hui ainsi que son musée dédiée a la catastrophe. C’est un endroit qui permet de ne jamais oublier jusqu’où l’homme est prêt à aller dans sa folie de régner, d’être le plus fort, et de le montrer.
Quand vous voyez une image, un texte qui renvoie un sentiment fort d’injustice, n’oubliez pas de vérifier les sources, c’est très simple, mettez l’image dans google, ou tapez le titre + hoax. Il faut combattre les propagandes car quand ce sont elles qui gouvernent, la raison n’a plus sa place.

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton
Rendez-vous sur Hellocoton !

La politique et moi – Rencontre avec Eva Joly

J’ai adoré les lunettes rouges géantes

Je ne suis pas politique, pour moi c’est un grand jeu, celui des médias, celui qui arrivera à séduire le plus de gens, il y a bien longtemps que je ne distingue plus la gauche de la droite. Même quand l’un fait une bonne loi, ou une bonne proposition, il y aura toujours l’autre pour dire « c’est pas bien » pourquoi ? Simple question de principe, faut pas qu’ils soient d’accord.

Ridicule.

Grâce au journal Metro, j’avais déjà pu gagner une rencontre avec Maliki (que je dois encore mettre en page) via leur site de concours, un concert pour voir Luce via leur page facebook, et cette fois, grâce au panel une rencontre avec un personnage politique. Au départ je me suis dit « autant te présenter pour voir celui qui t’interesse le plus » sauf que ce dernier aurait eu tellement de candidat pour la rencontre que j’aurais eu moins de chance d’y aller. Alors je me suis dit que quitte à voir quelqu’un, autant tenter le coup et on verra bien qui passera. Coup de bol, premier essai, je décroche l’interview avec Eva Joly.

Ce que je connais des politiques, c’est ce que les médias me donnent, et ce que me donne Twitter ou Le Parisien a son sujet était plutôt biaisé, forcément il n’y a que les phrases chocs qui font le buzz, qui parviennent à mes oreilles, pas les meilleures donc. Mon idée de cette personne, c’était une femme avec un fort accent, des idées improbables de sortie de nucléaire et de création d’un million d’emploi. Moi qui a du mal à embaucher ne serait-ce qu’un serveur dans ma brasserie, ça m’a fait sourire. Mais à part ça, j’avais envie d’aller plus loin que le cliché médiatique, j’ai donc potassé un peu mon sujet (wikipedia aidant) j’ai bien aimé ce que j’ai trouvé, mais soyons honnête, reste un probleme de taille: les verts.

Sponsorisé par les vers

Les verts c’est comme Arlette Laguiller, ça fait sourire, mais ça fait pas crédible, pour moi les verts sont un ajouts, une valeur ajoutée à un programme politique, mais ce n’est pas un projet entier pour un pays. Eva Joly a dit qu’il faut changer notre modele économique, sur ce point je suis d’accord mais je ne pense pas que le remplacer par une politique fondée sur l’écologie soit une bonne idée. J’attends d’un candidat à la présidentiel un programme écologique exemplaire, mais pas que, et sur ce point, les verts seront pour moi à jamais incomplets.

Eva Joly parle bien, c’est une personne très agréable qui donne tout de suite un sentiment de parler à un membre de sa famille (l’age aidant) qu’à un « homme » politique. De fait on a pas du tout envie de lui lancer des questions difficiles ou qui pourraient la blesser. J’ai eu la chance de commencer la première (l’ordre de nos questions ayant été discutée et travaillée au préalable avec la rédaction), ma question portait donc sur ses origines et son sentiment envers la France.
Je suis mariée à un chinois, ma meillere amie est chinoise, je peux vous assurer qu’ils sont bien plus français qu’une bonne partie de la banlieue parisienne. Et j’ai énormément apprécié la réponse d’Eva Joly sur le sujet, sur le fait qu’elle ait « choisi » la France plus qu’aucun autre candidat.

Petite scéance de dédicace improvisée à la fin

Concernant le nucléaire je n’ai pas du tout été convaincue, certes ce n’est pas une énergie propre, mais actuellement il n’existe aucune autre source d’énergie que l’on puisse exploiter à même régime. Il est encore trop tôt et je pense que baser son économie sur des technologies qui n’ont pas encore fait leur preuve est un pari trop risqué.
Tout comme le fait de revoir l’intégralité du parc HLM en terme d’isolation, je vois pas comment un pays endetté comme le notre pourrait payer une telle maintenance.

Enfin voilà pour les sujets sur les verts, en tout cas pour l’envers du décor, ce fut réellement une rencontre tres sympathique, il y a une vraie dimension à voir ces personnages politique en vrai plutôt qu’à la télévision.
Je suis extrèmement contente que mes questions aient plu à la rédaction ^^  et je précise que la question sur Sarkozy était une question « bonus » qu’on a du potasser juste avant l’interview, on avait beau la tourner dans tous les sens, on a pas pu en sortir grand chose (fallait trouver une question sur l’intervention de Sarkozy dimanche). La seule qui nous paraissait safe était donc « pensez vous qu’il va annoncer sa candidature ? » Bien que pour ma part il est certain qu’il ne va pas le faire, le moment serait mal choisi (mais dieu sait qu’il aime surprendre son auditoir)
Encore une preuve de l’aisance d’Eva Joly dans ses réponses, j’ai également bien apprécié qu’elle rebondisse pour parler du malaise d’un président-candidat non annoncé qui, sous couvert de meeting présidentiel, fait un peu le jeu d’une campagne politique.

L’envers du decor

Je vous invite à lire l’interviex entier sur le site de Metro, il y aura également un passage chez LCI aujourd’hui (lien à venir) pour ma part si vraiment vous pensez que c’est important pour la neutralité de cet article, sachez que je suis ni de gauche ni de droite, je ne vote pas « contre » un candidat pour faire élire le moins pire, je ne crois pas au vote « utile ». Je vote pour un candidat, pour ses idées, pour la France aussi, en 2007 j’ai voté Bayrou, et je pense faire de même cette année. Et si jamais il ne passe pas au second tour, à moins qu’un candidat me convainc réellement, je voterai blanc.

Je ne suis pas politique, mais j’aime mon pays, et j’aimerais le meilleur, non pas pour moi, mais pour lui.

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !