L’aventure Mangacast – De l’autre coté du micro

mangacast_logo
Pour ceux qui me suivent sur twitter 2014 ce fut le début d’une chouette aventure puisque j’ai rejoint l’équipe de Mangacast, un podcast sur les mangas/anime. Encore une chose dont j’avais envie de discuter depuis des mois >_> et c’est maintenant que je dois faire une pause dans l’émission pour l’accouchement je m’y mets… Breeeef profitons-en pour vous parler de cette émission, de mon ressenti et des coulisses, surtout que vous êtes surement beaucoup à avoir cliqué par ici juste pour ça :3

Au commencement … 15 ans en arrière.
Mangacast c’est surtout son instigateur, Kubo, aka LoliMaster 😀 que je connais depuis mes débuts dans le monde de l’animation, je n’étais alors qu’une jeune Meow au lycée. Et puis la vie a fait que, on s’est perdu de vue, enfin pas trop parce que c’est un monde assez petit, mais chacun a fait ses projets, moi avec le scantrad, la boutique, lui dans les figurines. Et puis il y a 2 ans il lance le projet Mangacast avec notamment Kobito. Kobito c’est le patron de la boutique Hayaku, idem on se croise depuis de nombreuses années, et en déménageant, sa boutique est devenue mon lieu de prédilection hebdomadaire. Un soir je remarque le panneau de Mangacast, on discute un peu et je me vois proposer de participer, surtout qu’il n’y avait alors aucune fille dans l’équipe.

Super concentré !!

Super concentré !!

Un podcast ?
Mangacast c’est donc un podcast, une émission enregistrée qui fait dans les 2 heures (en réalité sur nos feuilles de route ça doit tenir en 1h30 max mais on n’y arrive jamais). Chaque mois il y a une émission standard avec des invités le plus souvent professionnels dans le milieu et une thématique et puis il y a une émission « Omake » qui traite des news et qui est bien plus déjantée que la première qui se veut informative. Vous pouvez écouter le podcast sur le site direct ou bien via une plateforme comme itunes ou notre application mobile. Dernièrement on tente la mise en vidéo sur Youtube, alors non on se filme pas 😀 mais il y a une mise en page sympa pour changer un peu. Personnellement je n’arrive jamais à me réécouter, c’est très très étrange d’entendre sa propre voix, surtout que les micros te donnent un effet « téléphone rose » de voix suaaaaveuh. Je n’écoute personnellement pas de podcast, j’ai du mal à trouver le temps (je ne supporte déjà pas de regarder la télévision…).

B7uHy9nCAAEbFkALes Omake
Je ne vais pas parler des Mangacast traditionnels car ils sont ce qu’ils sont, il y a des sujets qui me parlent d’autres moins, ce qui ressort beaucoup c’est qu’on se connait tous plus ou moins donc il y a un très bon rapport avec les participants. Non le plus amusant ce sont les Omake, émission donc où l’on traite de l’actualité, cette émission demande forcément beaucoup plus de préparation pour les chroniqueurs, il faut trouver les titres, les lire (sans dec?) et rédiger nos notes, résumés, impressions. Quiconque a déjà écouté un Omake sait que nous ne sommes vraiment pas disciplinés, il y a beaucoup de fou rire, de gag, de remarques super déplacées. Cela n’est évidemment pas préparé, nous sommes ainsi dans la vie de tous les jours 😀 et je crois que cela rend l’émission sympa comme ça, cela n’empêche pas de traiter des titres du mieux que nous pouvons (attention si on n’aime pas, on le dit). Et puis nous avons tous nos gimmick, Kubo qui tente de rester sérieux sur des titres ecchi, Kobito et ses titres chelouuuu, BlackJack qui peut jamais en placer une, Athras et ses détails années 80. Récemment nous avons été rejoint par Sedeto qui apportera j’espère encore plus de fraicheur.

Un titre bien fun a chroniquer

Un titre bien fun a chroniquer

Et moi  et moi et moi
Moi je dois reconnaitre que j’aime les titres shôjos et les seinen très très perturbés, en plus je commence souvent, donc je donne le ton avec des titres dont les résumés tournent souvent autour de « 15 ans, elle massacre sa famille a coup de hache avant de manger les restes du chien ». Ahh ces japonais, ils me vendent du rêve parfois, et du coup dans l’émission après avoir bien tripé sur le titre, toute l’émission continue en fanfare de rire. On s’impose rarement un titre, mais il faut que ce soit un numéro 1 et il n’y en a pas tant que ça par mois (sans compter les reports). Avant je tentais de traiter d’un anime par Omake, mais comme je n’en regarde pas c’était très difficile d’en trouver, désormais c’est Sedeto qui s’occupera de cette partie. Mais pire que ça, c’est trouver un « coup de gueule » je suis un bisounours moi ! J’aime pas râler, alors je cherche désespérément pendant un mois. C’est vraiment galère 😀 par contre si je m’écoutais, mon « coup de cœur » serait mensuellement en rapport avec Sailor Moon ^^

Au final bien que cela demande du temps et de la préparation, je suis vraiment contente de faire partie de l’équipe, parfois dans le feu de l’action je me mélange un peu dans les anecdotes ou les titres, mais à chaque émission j’ai l’impression de faire quelques progrès. C’est pas évident de placer sa voix, d’intervenir de manière pertinente, de faire attention au temps. Et donc pendant au moins 2/3 mois vous n’allez plus m’entendre puisque je serais entrain de pouponner :3 (ce fut un peu difficile de continuer déjà jusqu’à ce stade de la grossesse, j’ai dû passer au vert de la nausée pas mal de fois sans que ça s’entende xD #glamour toussa toussa). Si vous aimez le monde de l’animation et des mangas, je ne peux que vous encourager à nous écouter, il y a des gens qui adorent les émissions classiques, d’autres les Omake, elles sont assez différentes pour que tout le monde y trouve son compte !

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Drama Asiatiques – La nouvelle vague des séries à suivre

Visionneuse assidue de séries en tout genre, je regarde aussi bien les françaises, les américaines ou les asiatiques que je trouve particulièrement réussies. En fait le terme « drama » en Asie n’est pas le même qu’en Europe, cela désigne surtout les séries télévisées, on nommera ainsi Jdrama les séries japonais, ou Kdrama les coréennes etc …
Aujourd’hui javais donc envie de vous faire découvrir les titres que j’ai préférés et puis un ptit peu le monde des dramas qui est tout aussi interessant que celui des séries US.

Pour commencer il faut savoir que le format est différent, généralement il y a 11 épisodes d’une durée de 45 à 60mn, le tout est parfois finalisé par des épisodes spéciaux. Bien sur il y a des exceptions, et il peut également il y avoir plusieurs saisons mais cela reste rare. Personnellement c’est un format que j’affectionne tout particulièrement car je suis lassée des séries à rallonge ou de devoir prendre 3 mois pour finir une saison. De plus les séries asiatiques sont planifiées de façon à ce qu’elles se terminent en toute circonstance, là encore pour moi c’est top (merci Veronica Mars, Kyle XY, Las Vegas et consoeurs qui m’ont bien dégouté des fins de série …)

Ma dernière acquisition chez DramaPassion

Outre le format, la façon de jouer et les themes abordés sont différents, les asiatiques surjouent, c’est une marque de fabrique, leurs séries sont souvent très kitch, ils n’ont pas peur du ridicule et du coup cela passe tout naturellement. Peut etre est-ce parce que j’en ai toujours regardé mais cela ne m’a jamais choqué, faut juste être prévenu 😀
Coté thème, on a énormément de « school life » des histoires où les héros sont adolescents, mais aussi énormément d’adaptation de roman ou de manga, finalement on a pas le coté « judiciaire » très en vogue chez nous, et ça c’est une vraie bouffée d’air frais.  Dans un coté completement à part, sachez que les séries Sentai comme les Power ranger ont encore de très beaux jours devant elles au pays du soleil levant.

Hier dans ma boutique d’anime favorie Hayaku Shop, j’ai pu découvrir que des passionnés de Drama avaient commencé à mettre légalement sur le marché des coffrets de séries. 50€ pour 18h de visionnage ce n’est pas un bon prix mais cela reste correcte (ce sont les prix des coffrets TF1 pour Dr House). Je ne suis pas pro-hadopi mais je n’aime pas télécharger quand on peut acheter, autrement dit à chaque Noel je donne une liste de coffret à ma famille 😀 Pour les drama pas trop le choix, il faut se tourner vers les team de fansub qui font un excellent boulot. Je suis donc particulièrement admirative de cette société Drama Passion qui permet de télécharger légalement des séries asiatiques sous titrées.

Si vous souhaitez demarrer ou découvrir des séries voici mon palmares:

Nodame Cantabile: 11 épisodes + 2 spéciaux
(adapté du manga du même nom)

Coincé au Japon, Shinishi n’a d’autres choix que d’évoluer dans une école de musique loin de son niveau sans espoir de devenir le maître d’orchestre qu’il rêve. Lors d’un cours il rencontre la jeune Nodame, completement extravagante, négligée mais surtout, jouant du piano de manière unique. Leur rapprochement donnera un style completement déjanté à la série alors qu’ils tentent tous les deux de se rapprocher de leur rêves de musique.

C’est LA série à voir, ZE must, ZE unique, ZE merveilleux ! Déjà parce qu’elle alterne scènes completement barrées et scènes plus sérieuses sur fond de musique classique (j’ai jamais autant appris qu’en matant cette série) mais surtout pour le personnage de Nodame qui est juste énorme. De plus la fin de la série se passe en France, et siii vous regardez bien, peut être, vous me verrez à un moment o//
Si à la fin vous finissez vos phrases par des GYAbooooooooooo ou des MUKYAaaaaaaaaaa c’est normal, c’est l’effet Nodame.

Princess Hours (Goong): 24 épisodes
(adapté du manga Palais)

Une lycéenne coréenne doit se marier avec l’héritier au throne de Corée suite à une promesse entre leurs parents voilà des decennies. Sa vie change du tout au tout car elle doit en premier lieu renoncer à sa vie « normale », puis apprendre toutes les coutumes et le rôle d’une princesse mais surtout, elle doit supporter un mari qui ne l’aime pas.

Une série super sympa si vous aimez les rebondissements en tout genre, le coup de la cendrillon qui devient reine et si vous n’aime pas les garçons, ben vi le héros on a tout le temps envie de le frapper tellement il est meuchant avec la donzelle. En tout cas c’est une série qui fera faire de petits bonds à votre ‘tit coeur tellement il y a d’intrigue.

Densha Otoko: 11 épisodes

C’est une histoire vraie adaptée en drama, un otaku japonais timide et renfermer va sauver une demoiselle raffinée en détresse dans un train. Par la suite ils vont rester en contact mais notre héro n’a aucune chance, il va donc compter ses déboires sur le célèbre forum 2Channel pour demander conseil. S’en suivra une véritable mobilisation pour l’aider à dépasser son stade de « geek/otaku » afin d’avoir ses chances avec la jeune femme surnommée Hermes.

Haa Densha Otoko, c’est la série qui vous donne des sueurs froides et on se surprend, tout comme les protagonistes de 2Channel à vouloir l’aider, le conseiller, lui dire « courage tu vas y arriver ». Ce qui aide aussi c’est que le héros, bien que pas doué au départ, va réellement se motiver pour changer et être à la hauteur des espoirs de tout le monde.
Une série bien sympa à lire si vous avez des penchants geek et l’élu de votre coeur moins 😀

Voilà sinon on citera en vrac quelques adaptations mangas bien fun: Sailormoon, Hanayori Dango, GTO, Rookies, Gokusen … qui valent vraiment le coup.

Si vous cherchez le réalisme, du sérieux, bref des séries qui sont de mini films, passés votre chemin, le drama asiatique est distreyant avant toute chose, kitch à souhait, mais c’est suffisant pour qu’on s’enflamme tout seul devant son écran et moi ça me convient. J’espère que vous tenterez l’aventure si jamais vous ne connaissiez pas 🙂

Et pour finir sur l’actualité, en ce moment, tout le monde ne parle que de l’adaptation Live du manga Ranma 1/2 dont les premières images viennent de percer sur le net.