Le dernier chasseur de sorcières – Avada Kedavra

Il y a des films dont tu sais d’avance que tu n’en attends rien d’autre qu’un bon moment à passer, et c’est généralement le cas des films de Vin Diesel. D’avance on aime ou on aime pas l’acteur car il faut bien reconnaitre qu’il ne sait jouer qu’un seul type de personnage mais bon personnellement cela me convient très bien. Dans Le dernier chasseur de sorcières pas de surprises, on retrouve son jeu de prédilection, le grand musclé avec un ptit passif qui se croit meilleur que tout le monde et qui le prouve. Là où le film peut être intéressant c’est par le monde proposé et les acteurs secondaires, entre Elijah Wood et Rose Leslie (Game of Thrones) mon coeur balance. Bref sans être le film de l’année il n’en demeure pas moins un bon divertissement.

Dernier chasseur de sorcieres 04L’arme humaine
On plante le décor il y a suffisamment longtemps pour que cela ne figure dans aucun livre d’histoire, Kaulder fait parti d’une expédition qui doit tuer la reine des sorcières, créature malfaisante responsable d’une épidémie de peste. Alors que ses compagnons tombent les uns après les autres sous les divers pièges, lui seul parvient à l’atteindre et à la combattre. Alors qu’il s’apprête à lui donner le coup fatal, celle-ci le rend immortel pour le punir de son geste.
Retour de nos jours, Kaulder est toujours présent aux ordres de la confrérie de la hache et de la croix (affiliée à l’Église) et comme un pacte de paix a été conclu avec les sorcières, son rôle se cantonne à chasser que celles qui tentent de nuire aux humains. A ses cotés se tient  son 36eme Dolan (par le sublime Michael Caine), un membre de la confrérie qui l’accompagne toute sa vie et ce dernier commence à se faire bien vieux.
Un soir il est retrouvé mort dans son appartement, commence alors une enquête qui va amener Kaulder à chercher dans ses souvenirs et à faire la rencontre avec Belial, une sorcière très puissante.

Dernier chasseur de sorcieres 02Ma sorcière bien aimée
Ce qui fait la force de ce film c’est bien l’univers de sorcière autour duquel il a été créé. Par sorcière on entend un homme ou une femme doté de la capacité à intérargir avec les éléments. La plupart du temps leur apparence est humaine, mais dans le cas de la reine c’est plutôt un hybride femme et vegetaux. Dans le film elles sont pour la plupart innofensives dans le sens où elles ne sont pas mauvaises, et celle qui va le mieux représenter ça c’est le personnage de Chloe, une tenancière de bar « magique » qui va malgré elle aider Kaulder à retrouver des souvenirs. J’ai beaucoup aimé la scène du bar, je trouve qu’ils ont bien rendu l’aspect magique voir un peu féérique. Là vous pouvez sortir les violons sur le coté « mais ouin on est pas toute méchante arrête de nous taper dessus » genre en fait ce sont des gentilles qui se font persecuter.

Dernier chasseur de sorcieres 03Nature versus Wild
En fait c’est là le soucis de ce film, il y a une logique qui m’échappe un peu. La reine des sorcières c’est clairement mère nature légèrement énervée que des humains abiment sa planete, du coup elle lance la peste pour leur apprendre un peu la vie. Kaulder qui y a perdu sa femme et sa fille c’est le gros barbare qui debarque avec sa grosse épée en flamme et brule ce qui s’apparente à un arbre vieux de mille ans avec la sorciere. Déjà d’entrée de jeu tu te dis qu’on va peut etre partir sur un trip boheme à la Ghibli ou la conclusion serait « respecte la nature » mais non … Pourtant pendant tout le film on te montre que les sorcières sont liées à la nature et que, certes, elles peuvent etre des bitch, mais globalement elles aident les autres, font pousser les plantes … Y’a même un plan pour te dire « regarde ce qu’il se passerait pour la planete si l’homme n’était pas là » et même que j’ai trouvé ça cool. Mais Vin Diesel oblige à la fin il sort sa grosse épée et il massacre tout le monde avant de partir en cabriolet. WTF ??

Dernier chasseur de sorcieresJugement dernier
L’histoire repose sur une confrérie, celle-ci existe déjà lors du début du film, on te fait comprendre qu’elle lutte contre les sorcières et donc comme de par hasard, c’est l’Eglise en fait (eglise, sorciere bucher, toussa toussa). Autant vous dire que tout au long du film on commence serieusement à se mettre du coté des lanceuses de crapaud, surtout quand le héros avoue qu’ils ont fait des conneries et qu’ils ont brulé vives des personnes qui étaient innocentes. Après difficile d’en dire plus sans spoiler mais globalement cet « ordre » qui se voulait plus fort que tout le monde pour controler ce qu’ils qualifient de « nuisible » pour la société se montrera en réalité plus fourbe que n’importe quelle sorcière coincée dans leur cachot. Du coup t’as vraiment l’impression que le scenariste est passé à coté de quelque chose dans les messages à vehiculer, ça fait limite Stormship Trooper, grosse grosse ironie « coucou on est des enfoirés ».

Bon moment a passer
Franchement je l’ai quand même trouvé sympa, l’ambiance est bonne, très proche de Constantine (que j’avais beaucoup aimé) avec des créatures mi humaines mi fantastique. Le coté magie/fantaisie est très présente et bien amenée, non vraiment de ce coté là c’est une super réussite, même la reine des sorcières est très cool. Coté Vin Diesel il est pareil à lui même et je l’aime bien, donc forcément ça passe très bien dans le décor et j’ai trouvé qu’il formait un chouette duo avec Rose Leslie. Donc voilà, hormis la morale douteuse de ce film, tout y est pour passer un bon moment, ça vaut le coup de le voir au cinéma. Mention super bonus spécial au générique de fin.

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Publicités

The Secret Circle – Depoussierage d’un vieux classique

Avant toute chose, je tiens à remercier le site Betaserie qui m’a réconcilié avec le suivi quasi monomaniaque des séries télévisées que j’avais abandonné voilà quelques années (sans oublier, l’article d’Olidolly sur les news de la rentrée et les constants appels de Lisa sur tweeter au sujet des derniers épisodes des séries tendances à voir absolument).
Me voilà donc aux aguets en ce mois de Septembre, prête à en découdre avec de nouveaux scénarios, bon, pas d’inquiétude, je suis très bon public, j’ai même l’intégrale d’Un Dos Tres à la maison (cadeau hein !!) mon truc à moi ce sont les drama asiatiques (surtout Nodame Cantabile) et les séries fantastiques, j’ai été élevée à la trilogie du samedi sur M6, Buffy, X-Files, Charmed, Roswell … Autant dire que lorsque j’ai lu le résumé de The Secret Circle, mon sang n’a fait qu’un tour:

Cassie Blake était une adolescente ordinaire heureuse jusqu’à ce que sa mère Amelia meurt dans ce qui semble être un incendie accidentel tragique. Orpheline et profondément attristée, elle emménage chez sa grand-mère accueillante Jane dans la petite ville de Chance Harbor à Washington, la ville que sa mère a quittée des années plus tôt. Les habitants semblent en savoir plus sur l’adolescente qu’elle-même. Tandis qu’elle apprend à connaître ses camarades de lycée, incluant la douce Diana et son petit ami Adam, le solitaire Nick, la méchante Faye et sa partenaire Melissa, des choses étranges et terrifiantes commencent à arriver. Quand ses nouveaux amis expliquent qu’ils sont tous des descendants de sorciers puissants et qu’ils attendaient que Cassie les rejoignent pour compléter la nouvelle génération du Secret Circle, la jeune fille refuse de les croire… jusqu’à ce qu’Adam lui montre comment déverrouiller ses pouvoirs magiques incroyables. Mais ce n’est que lorsque Cassie découvre un message de sa mère dans un vieux livre de sorts en cuir caché dans sa chambre d’enfance, qu’elle comprend sa véritable et dangereuse destinée. Ce qu’elle et les autres ne savent pas encore, c’est que des pouvoirs plus sombres sont en jeu, des pouvoirs qui pourraient être liés aux adultes de la ville, incluant le père de Diana et la mère de Faye. La mort de la mère de Cassie pourrait ne pas avoir été un accident.

Oui bon dit comme ça on dirait une série pour pré-ado rebelles, mais non, dès la première scène, on nous fait clairement comprendre que cette série là jouera dans la cours des grands. En effet on commence donc sur la mort de la mère de Cassie, un tragique « accident » où on la verra littéralement bruler vive en se débattant dans sa maison, si vous étiez entrain de manger, vous pouvez reposer votre assiette au loin.
La suite est somme toute assez « commune » la jeune orpheline part donc dans une ville tout droit sortie de Twilight, même style, même topographie et surtout, même climat. Là-bas elle y rencontrera un groupe d’adolescents qui ont des pouvoirs de sorcier et qui lui explique que:
1) Elle est sorcière aussi
2) Grâce/a cause d’elle leur pouvoir sont décuplés
3) pour les maitriser ils doivent finaliser leur « cercle » de 6 personnes

L’intrigue assez sombre de l’histoire se situe dans le fait que tous les enfants ont un parent ou deux qui est décédé, visiblement le précédent cercle aurait été détruit, reste à savoir pourquoi et comment, quand aux adultes survivants, ils ont de biens lourds secrets à dévoiler tout au long de la série. Le ton n’est donc pas mièvre comme on pourrait le penser, il y a des passages très malsain, quand à la « magie » on parle de sorcellerie et non de poudre merveilleuse.

J'dis ça j'dis rien

Par contre le truc qui m’a tout de suite fait tilt, c’est que cette série est une énorme copie du film « The Craft« , il date des années 90 et à ma grande surprise il avait un casting qui n’est pas inconnu de nos jours, en tête de liste Neve Campbell (Scream) mais surtout, son héroïne n’était autre que l’agent Lisbon dans Mentalist. Pour ceux qui ne connaissent pas, The Craft parle d’une jeune adolescente qui retourne chez sa grand-mère après le décès de sa mère, dans son lycée elle tombe sur un trio de filles qui font de la magie et s’y met aussi en se découvrant un sacré don. La seule différence notoire dans The Secret Circle c’est qu’il n’y avait pas de garçon, pas grave de ce coté là on a deux sosies des héros de Twilight à la coupe de cheveux prés (on a même la scène de romance dans les bois … )
Les filles aussi ne changent pas de coupe de cheveux ou de caractère, on a encore l’héroine cheveux longs et blonds, la goth narcissique qui sait pas se contrôler, la lécheuse de botte métisse et pour finir, la raisonnable complexée.

 

Personnellement ce film était ma bible il fut un temps, c’était le film teenager par excellence avec un sacré girl power, alors l’idée qu’ils reprennent 90% des personnages ne me dérangent pas, coté histoire on voit que c’est beaucoup plus développé, l’idée du cercle est intéressante même si pour l’instant on a du mal à en comprendre les tenants et les aboutissants.
Coté « méchant » on est assez bien servi, on saisi assez rapidement ce qu’ils veulent et jusqu’où ils veulent aller pour cela.
Pour la production c’est très honnête, encore une fois on est pas dans la série teenage, rien que le générique vous donne une approche du contenu, les magies sont honnêtes, rien de bien extraordinaire on s’en tient aux éléments (air/feu/terre/eau).

Au final convaincue dès le premier épisode, cela faisait longtemps qu’on avait pas eu une série sur la magie aussi malsaine (non les sœurs Halliwell n’avaient rien de malsain :D), j’espère simplement qu’ils ne vont pas trop pousser le bouchon coté commercial, je trouve déjà que c’est assez inspiré de Twilight pour en être risible, plus ça serait vraiment abusé. Quand à l’inspiration sur The Craft ils en ont pris les meilleurs morceaux  et puis depuis les années 90 y’a prescription.
Bref une série de bonne facture que je recommande si vous aimez le fantastique, l’occulte, les séries teenage (les héros sont des ados quand même) et si vous voulez avoir peur dans le noir la nuit.

 

[youtube.fr=http://www.youtube.com/watch?v=EWK0vfwYhqA]