Hiroshima – Histoire de propagandes

Hier c’était les 70 ans du jour où 80.000 personnes sont mortes en quelques secondes, suivies par 170.000 autres de leurs blessures ou par l’effet des radiations. Le bombardement d’Hiroshima c’est une claque dans l’histoire de l’Homme et je remercie Arte d’avoir diffusé un documentaire (Hiroshima, la véritable Histoire) très juste avec de nombreuses vidéos d’époque. Après visionnage je voulais mettre en perspective quelque chose que je vois trop souvent ces derniers temps: la propagande, car c’est bien elle qui est responsable de ce carnage.

Image de propagande FN

Image de propagande FN

Vous avez certainement déjà vu sur les réseaux sociaux des images de propagande, souvent c’est un texte a coté d’une image qui n’a juste rien à voir, mais bon voilà tout est bon pour vous induire en erreur. Je ne compte plus toutes les fois que j’ai fait une bête recherche google pour dire à mes contacts « coucou tu partages un truc complétement faux« . Et je parle pas des histoires à la « Legorafi » mais le plus souvent, des truc plutôt sympathisant de droite, voir très très à droite (j’ai des amis formidables 😀 ). Encore une fois, pas vraiment de leur faute, ils prennent juste pour argent comptant ce qu’on leur sert.
Et bien c’est cette attitude qui a poussé le bouton qui fera exploser Hiroshima.

Tout d’abord il y a la propagande japonaise, elle a autant son rôle que celle des US dans cette histoire. En 1945 le Japon perd la guerre, il n’a plus de flotte, plus de nourriture, et ce sont pas les kamikaze qui vont faire des soldats durables sur le champ de bataille. Mais en 1945 personne n’est au courant, pour les japonais, ils sont entrain de gagner la guerre. Et cela est du uniquement a la propagande gouvernementale qui n’a jamais parler des défaites. Vous me direz, c’est un peu dingue, mais on est pas comme aujourd’hui avec d’énormes moyens de communication. Voilà pourquoi le gouvernement japonais a tant hésité à capituler, c’était non seulement perdre mais surtout, perdre la face devant son propre peuple, leur avouer qu’ils ont menti tout ce temps afin de toujours avoir leur approbation (notamment sur les attaques Kamikaze qui requiert une forte opinion populiste). A savoir que lorsque Hiroshima est survenu, le Japon était déjà en discussion avec la Russie pour sa capitulation. Alors pourquoi est ce quand même arrivé ?

Hiroshima 04C’est là qu’intervient la propagande américaine, celle du nucléaire, celle comme quoi ce sont les US les plus fort, notamment devant la Russie. Peu importait les japonais, peu importait la guerre (qui était gagnée), il fallait frapper et frapper fort. D’ailleurs dans ce contexte les USA visait Kyoto à l’origine, le berceau du Japon, l’emblème de sa culture. Il fallu l’intervention d’un ministre américain (fiou trop de compassion d’un coup) pour qu’ils se rabattent sur Hiroshima, la plus grande ville de l’Ouest japonais. Pourquoi cette ville ? Parce que c’est là qu’ils auraient eu le plus de dégât, ville idéale, accès sur mer, population importante, faite quasi uniquement de maison en bois, il ne restera rien après la bombe.
Ce fut sans doute la plus belle opération de communication des USA, d’ailleurs ils tairont plus tard les effets secondaires (radiation) arguant un « c’est une façon agréable de mourir« . Ils filmeront la bombe, son explosion, un avion spécial sera affrété pour cela, son nom ? « Necessary Evil » tout un poème.

La suite on la connait ou presque, quand l’opinion américaine commencera a se rendre compte de l’atrocité de la chose, on répondra « si la bombe n’avait pas explosé, des américains seraient morts ». Commence alors la guerre froide avec la Russie, bien échaudée par ce qu’elle vient de voir, opération de com’ réussie, le nucléaire c’est bien c’est good, on en fait des x-men, des docteurs strange, des spiderman et on balaie bien vite les années de radiation dont Hiroshima paie encore le prix.

Hiroshima 02Je vous invite à visiter un jour Hiroshima aujourd’hui ainsi que son musée dédiée a la catastrophe. C’est un endroit qui permet de ne jamais oublier jusqu’où l’homme est prêt à aller dans sa folie de régner, d’être le plus fort, et de le montrer.
Quand vous voyez une image, un texte qui renvoie un sentiment fort d’injustice, n’oubliez pas de vérifier les sources, c’est très simple, mettez l’image dans google, ou tapez le titre + hoax. Il faut combattre les propagandes car quand ce sont elles qui gouvernent, la raison n’a plus sa place.

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Youtube Hosiyas & Tsingara – One Starry Night

Comme chaque année au Japon, youtube propose ses Video Award, une sorte de compilation des meilleures vidéos au pays du soleil levant, on y retrouve d’ailleurs RRcherrypie dont j’avais déjà parlé mais aussi d’autres personne que je suis personellement comme Cooking with dog ou Mosogourmet (oui je sais que des abonnement de cuisine).
Du coup, après avoir voté pour les copains, j’ai un peu vagabondé pour voir la selection de cette année, et c’est là que j’ai découvert un tout nouveau chan à suivre.


(et donc là c’est le moment où l’on se sent juste tout petit)

Pour ceux qui m’ont sur facebook, vous avez pu en appercevoir quelques vidéos pour souhaiter la bonne année, ou plus simplement pour suivre l’apparition de la lune rousse en décembre dernier. Et oui ami des astres et des vidéos qui vous donnent la chair de poule, bienvenue dans le monde de Hosiyas.
Pas de mystère c’est le compte d’un japonais qui filme le ciel et qui nous retransmet ça en vitesse accelérée avec une finesse de détails qui vous fait demander si on vit bien sur la même planete.

Pour un peu j’aurais presque envie de bruler et de détruire tous les néons nocturne de Paris pour retrouver ne serait-ce qu’une infime partie de ce ciel étoilé que je ne peux désormais appercevoir qu’à la campagne.
Heureusement Hosiyas nous permet de redécouvrir toutes ces merveilles avec parfois la compagnie des chants de Tingara, un autre chan que je suis également depuis, et dont j’ai acheté les CD sur Itunes (la magie d’internet sans frontière)

Voilà je vous laisse avec mes vidéos préférées, j’en reste bouche bée à chaque fois, limite parfois ça m’arracherait une larme tellement je trouve ça beau et fascinant. Donc des fois que je ne l’aurais pas encore dit, c’est sous ce magnifique ciel étoilé que je vous souhaite a tous une merveilleuse année 2012.

Si vous aimez les photos/videos suivez donc l’un des participants de Tsingara http://hideochan.com



Le dernier levé de soleil de l’année et sans doute le plus beau que j’ai pu voir

Drama Asiatiques – La nouvelle vague des séries à suivre

Visionneuse assidue de séries en tout genre, je regarde aussi bien les françaises, les américaines ou les asiatiques que je trouve particulièrement réussies. En fait le terme « drama » en Asie n’est pas le même qu’en Europe, cela désigne surtout les séries télévisées, on nommera ainsi Jdrama les séries japonais, ou Kdrama les coréennes etc …
Aujourd’hui javais donc envie de vous faire découvrir les titres que j’ai préférés et puis un ptit peu le monde des dramas qui est tout aussi interessant que celui des séries US.

Pour commencer il faut savoir que le format est différent, généralement il y a 11 épisodes d’une durée de 45 à 60mn, le tout est parfois finalisé par des épisodes spéciaux. Bien sur il y a des exceptions, et il peut également il y avoir plusieurs saisons mais cela reste rare. Personnellement c’est un format que j’affectionne tout particulièrement car je suis lassée des séries à rallonge ou de devoir prendre 3 mois pour finir une saison. De plus les séries asiatiques sont planifiées de façon à ce qu’elles se terminent en toute circonstance, là encore pour moi c’est top (merci Veronica Mars, Kyle XY, Las Vegas et consoeurs qui m’ont bien dégouté des fins de série …)

Ma dernière acquisition chez DramaPassion

Outre le format, la façon de jouer et les themes abordés sont différents, les asiatiques surjouent, c’est une marque de fabrique, leurs séries sont souvent très kitch, ils n’ont pas peur du ridicule et du coup cela passe tout naturellement. Peut etre est-ce parce que j’en ai toujours regardé mais cela ne m’a jamais choqué, faut juste être prévenu 😀
Coté thème, on a énormément de « school life » des histoires où les héros sont adolescents, mais aussi énormément d’adaptation de roman ou de manga, finalement on a pas le coté « judiciaire » très en vogue chez nous, et ça c’est une vraie bouffée d’air frais.  Dans un coté completement à part, sachez que les séries Sentai comme les Power ranger ont encore de très beaux jours devant elles au pays du soleil levant.

Hier dans ma boutique d’anime favorie Hayaku Shop, j’ai pu découvrir que des passionnés de Drama avaient commencé à mettre légalement sur le marché des coffrets de séries. 50€ pour 18h de visionnage ce n’est pas un bon prix mais cela reste correcte (ce sont les prix des coffrets TF1 pour Dr House). Je ne suis pas pro-hadopi mais je n’aime pas télécharger quand on peut acheter, autrement dit à chaque Noel je donne une liste de coffret à ma famille 😀 Pour les drama pas trop le choix, il faut se tourner vers les team de fansub qui font un excellent boulot. Je suis donc particulièrement admirative de cette société Drama Passion qui permet de télécharger légalement des séries asiatiques sous titrées.

Si vous souhaitez demarrer ou découvrir des séries voici mon palmares:

Nodame Cantabile: 11 épisodes + 2 spéciaux
(adapté du manga du même nom)

Coincé au Japon, Shinishi n’a d’autres choix que d’évoluer dans une école de musique loin de son niveau sans espoir de devenir le maître d’orchestre qu’il rêve. Lors d’un cours il rencontre la jeune Nodame, completement extravagante, négligée mais surtout, jouant du piano de manière unique. Leur rapprochement donnera un style completement déjanté à la série alors qu’ils tentent tous les deux de se rapprocher de leur rêves de musique.

C’est LA série à voir, ZE must, ZE unique, ZE merveilleux ! Déjà parce qu’elle alterne scènes completement barrées et scènes plus sérieuses sur fond de musique classique (j’ai jamais autant appris qu’en matant cette série) mais surtout pour le personnage de Nodame qui est juste énorme. De plus la fin de la série se passe en France, et siii vous regardez bien, peut être, vous me verrez à un moment o//
Si à la fin vous finissez vos phrases par des GYAbooooooooooo ou des MUKYAaaaaaaaaaa c’est normal, c’est l’effet Nodame.

Princess Hours (Goong): 24 épisodes
(adapté du manga Palais)

Une lycéenne coréenne doit se marier avec l’héritier au throne de Corée suite à une promesse entre leurs parents voilà des decennies. Sa vie change du tout au tout car elle doit en premier lieu renoncer à sa vie « normale », puis apprendre toutes les coutumes et le rôle d’une princesse mais surtout, elle doit supporter un mari qui ne l’aime pas.

Une série super sympa si vous aimez les rebondissements en tout genre, le coup de la cendrillon qui devient reine et si vous n’aime pas les garçons, ben vi le héros on a tout le temps envie de le frapper tellement il est meuchant avec la donzelle. En tout cas c’est une série qui fera faire de petits bonds à votre ‘tit coeur tellement il y a d’intrigue.

Densha Otoko: 11 épisodes

C’est une histoire vraie adaptée en drama, un otaku japonais timide et renfermer va sauver une demoiselle raffinée en détresse dans un train. Par la suite ils vont rester en contact mais notre héro n’a aucune chance, il va donc compter ses déboires sur le célèbre forum 2Channel pour demander conseil. S’en suivra une véritable mobilisation pour l’aider à dépasser son stade de « geek/otaku » afin d’avoir ses chances avec la jeune femme surnommée Hermes.

Haa Densha Otoko, c’est la série qui vous donne des sueurs froides et on se surprend, tout comme les protagonistes de 2Channel à vouloir l’aider, le conseiller, lui dire « courage tu vas y arriver ». Ce qui aide aussi c’est que le héros, bien que pas doué au départ, va réellement se motiver pour changer et être à la hauteur des espoirs de tout le monde.
Une série bien sympa à lire si vous avez des penchants geek et l’élu de votre coeur moins 😀

Voilà sinon on citera en vrac quelques adaptations mangas bien fun: Sailormoon, Hanayori Dango, GTO, Rookies, Gokusen … qui valent vraiment le coup.

Si vous cherchez le réalisme, du sérieux, bref des séries qui sont de mini films, passés votre chemin, le drama asiatique est distreyant avant toute chose, kitch à souhait, mais c’est suffisant pour qu’on s’enflamme tout seul devant son écran et moi ça me convient. J’espère que vous tenterez l’aventure si jamais vous ne connaissiez pas 🙂

Et pour finir sur l’actualité, en ce moment, tout le monde ne parle que de l’adaptation Live du manga Ranma 1/2 dont les premières images viennent de percer sur le net.

Concert Joe Hisaishi au Zenith le 23 Juin 2011

Si vous atterrissez sur cette page par hasard et que vous ignorez qui est Joe Hisaishi, sachez qu’il faut absolument que vous répariez cette erreur ! C’est l’un des plus grands compositeur de musique de notre époque (doublé d’un pianiste hors pair mais bon ça c’est souvent le cas avec eux). Bien sur le nom peut ne rien vous dire, mais ses musiques, il y a fort à parier que vous les connaissez car voilà des années qu’il compose pour Hayao Miyazaki, le réalisateur des films Ghibli (Mononoke Hime, Totoro, Porco Rosso, Chihiro, Laputa, Naussica …) et là encore si vous n’avez jamais vu ces films, faut vraiment passer au level supérieur de culture générale 😀

Lorsque le Japon a été touché par le séisme, Joe Hisaishi a donc décidé de faire trois concerts caritatif, et parmi ces trois dates figurait Paris, je vous passe la vague d’euphorie que j’ai pu lire sur facebook à ce sujet (oui mes amis sont cultivés, ils savent qui il est >_<). Ni une ni deux, le samedi de la mise en ligne des billets, j’me suis jetée sur des places carrées d’or (bon je vous passe le détail que ces places étaient finalement moins bonnes qu’un bon vieux zone 2 50€ moins cher, de toute façon tous les sous allant pour le Japon, osef du prix)

Que dire de ce concert … déjà surprise par le nombre de personne sur scène, l’orchestre étant gigantesque et les chœurs impressionnants également, surprise par la prestation du maestro qui est juste magique en chef d’orchestre, il donne une énergie dingue et fait un tas de mimic adorables, surprise par le nombre de gens (guichet fermé) et surtout surprise par l’émotion pendant toute la durée du concert. Il est toujours amusant de voir de la musique classique et d’entendre les gens hurler comme un concert de rock lorsqu’ils reconnaissent les trois premières notes de leurs musiques favorites.

Beaucoup d’émotion donc, du rire, des pleurs aussi, Joe Hisaishi est réputé pour ses mélodies très émouvantes qui sont reliées aux films tout aussi émouvants du studio Ghibli, avec ma meilleure amie on s’est passé des mouchoirs plus d’une fois. Ce fut aussi l’occasion de découvrir d’autres de ses œuvres que l’on connaissait moins mais qui portaient quand même sa « griffe ».

Bref un moment merveilleux et pour répéter les voisins, maintenant qu’on a vu ça, on peut mourir tranquille.

Ce type est une bête de scène ^^

J’ai eu peur de ne pas entendre mes propres morceaux préférés, j’ai connu Joe Hisaishi il y a plus de dix ans quand j’écoutais ses compilation au Piano (les fameuses Piano Stories) par la suite ce sont les premiers morceaux que j’ai envie d’écouter pour être au calme, c’est reposant, il est impossible de ne pas réfléchir en entendant sa musique. Heureusement j’ai bien cru qu’on verrait pas Chihiro qui est surement ma préférée (oui bon Totoro aussi j’avoue) et puis voualaaaa « mouchoir needed »

En tout cas on a bien été gâté car non seulement il y a eu beaucoup de musique célèbres, mais en plus on avait un écran géant au top, avec des passages des films qui collaient très bien à la musique et une très bonne vue sur les musiciens. Si seulement la qualité du son avaient pu être aussi bonne je n’aurai rien eu à y redire.

Ne pas oublier qu'il s'agit d'un concert caritatif

Petit détail marrant, le lendemain au taff notre stagiaire chinois dormait sur son bureau, j’lui ais donc demandé (en anglais siouplé) « ben alors, tu as trop fait la fete ? » « non concert ? » « ho ou ça ? » « Zenith » « haaan toi aussi t’es allé voir Joe Hisaishi ??? » depuis je crois qu’on s’est trouvé des affinités communes lol

Pour ma part on a pu me suivre sur twitter et facebook toute la soirée, désolée je n’ai compris comment envoyer les videos qu’à la fin XD

J’espère vous avoir fait découvrir un artiste de qualité (qui le mérite) et si vous aussi vous étiez au concert ce jour là, laissez un ptit commentaire sur votre ressenti :3