Nous 3 ou rien – Film de l’année 2015 ( concours )

Avec un titre pareil j’ai, au pire attiré votre attention, au mieux donné envie d’aller le voir. Je ne suis pas critique cinéma, je suis trop bon public pour ça, pour moi un film ça doit avoir de belles images et donner des émotions et cette année il n’y a rien eu de plus vrai que celui-là. Je suis sincère, c’est une grosse claque sur un tas de sujets, sur l’Iran, l’Islam, les femmes, la famille, l’immigration, la politique, les droits de l’homme, la France aussi, nos cités, le vivre-ensemble … tout, il y a tout et c’est magnifiquement présenté. En plus c’est une histoire vraie, genre 100% vraie, pas juste un scénario pour vous faire larmoyer, c’est l’histoire d’un homme, de son amour pour son pays et sa famille. Et si avec tout ça je vous ai pas convaincu, gageons que les places a gagner a la fin du post réussiront à vous envoyer au cinéma !
WARNING: ce film est drôle, beau, triste, émouvant mais drôle (important de le souligner) de toute façon la bande annonce que j’ai mise à la fin est assez honnête.

nous 3 ou rien 02Nous tous ou rien
Nous sommes en Iran dans les années 40, le pays est alors dirigé par le Shah, un monarque relativement totalitaire. Nous découvrons le héros de l’histoire, Hibat, qui vit dans un petit village avec ses 11 frères et sœurs. En grandissant et en faisant ses études d’avocat il se prend de passion pour son pays, sa politique et commence des actions critiquant le gouvernement. Il sera enfermé et torturé pendant 7 ans avant que le peuple ne se mettent aussi à gronder et à provoquer un renversement, permettant ainsi sa libération. Une fois dehors il fait la connaissance de Fereshteh qui deviendra sa femme et lui donnera un fils. Mais a la place du Shah c’est un état islamique qui se met en place avec des travers bien pires, Hibat voit tous ses compagnons d’arme politique mourir et est contraint à l’ultime décision, quitter l’Iran pour la France dans un long périple pour passer la frontière et marcher à travers les montagnes. Une fois en France il y a tout à faire, se reconstruire une vie, mais c’est loin d’être facile quand on arrive dans une cité de Stains, banlieue du 93.

C’est l’histoire d’un paysnous 3 ou rien 06
Le résumé plus haut raconte l’intégralité de l’histoire mais en terme de proportion, le passage sur l’Iran c’est 85% du film. On y découvre un pays magnifique, des paysages, une culture, on se prend vraiment d’empathie pour ce peuple qui a cherché la liberté mais qui n’a obtenu en retour que plus de dictature. Les scènes qui mettent en avant ce pays n’ajoutent qu’encore plus de douleur quand le héros doit se résoudre à le quitter pour ne jamais le revoir. Lui qui se sera battu jusqu’au bout pour une démocratie, quitte à se faire torturer pour ce qui lui semblait juste. Mais du coup on en apprend beaucoup car le film s’appuie sur des faits historiques (j’ai précisé que c’était une histoire vraie ?) on a donc l’impression de vivre cette révolution et on comprend mieux les enjeux politiques d’aujourd’hui.

nous 3 ou rien 05C’est l’histoire de familles
Leïla Bekhti est sublime dans le rôle de Fereshteh, elle a un caractère du tonnerre et dans ce film c’est juste magique. Toutes les femmes sont présentées comme fortes, chefs de tête et pas idiotes avec ça. Même en France il y aura toujours un regard très respectueux des femmes du monde, quelque soit leur condition ou religion. Dans le genre famille on commence par la relation privilégiée du héros avec ses frères et sœurs. D’ailleurs il sera emprisonné avec deux d’entre eux parce qu’il les aura embarqué dans la politique et jusqu’à la fin ils seront soudés. Mais la plus vibrante famille c’est bien sur celle de Hibat avec sa femme et son fils, c’est eux trois ou rien et c’est bien ensemble qu’ils vont vivre cette aventure. On tremblera pour eux du début à la fin et on comprendra gentiment à la fin tout ce qui lie ce film à son réalisateur Kheiron.

nous 3 ou rien 03C’est l’histoire de l’immigration
Pour moi ce film m’a surtout touché sur l’immigration parce qu’il a douloureusement bien mis en relief ce que cela implique de quitter le pays que l’on aime. Le danger du voyage et la difficulté de tout reconstruire à partir de zéro. Avec tout ce que j’ai pu lire sur les réfugiés de Syrie, je crois que les gens ne se rendent pas bien compte de tout cela. Les héros ont l’occasion de mourir 1000 fois en faisant ce voyage, mais ils avaient aussi la certitude de mourir s’ils étaient restés. C’est tout risquer pour survivre et à la fois abandonner tout ce qui représentait leur vie. Et une fois en France tout n’est pas gagné, le moindre sou est envoyé au pays, il faut travailler dur sans oublier ses attaches et continuer la lutte, mais loin. Je regrette que l’expression « la France, pays des Droits de l’Homme » m’ait laissé échapper un rictus de dépit.

L’effet intouchable
Je ne rends pas justice au film mais comment raconter des émotions ? Un bon film c’est une alchimie, et celle-ci est réussie, j’ai exactement le même sentiment qu’après avoir vu Intouchable et je lui souhaite le même succès. Au delà de tous les thèmes abordés, le film est drôle et commence comme tel, parce que c’est Kheiron l’humoriste aux commandes, mais aussi parce que sinon ça serait indigeste. Parce que le rire fait passer la peur de tous les instants, parce qu’au delà de cette peur Hibat et Fereshteh ont su vivre et être heureux. Je vous souhaite de voir ce film, et d’être transporté comme moi (et puis sinon … tant pis ? :D) et pour cela je vous offre 3 x 2 places, trois gagnants donc qui découvriront ce petit bijou.

Pour participer au tirage au sort:

Pour avoir des chances supplémentaires:

ne pas oublier d’indiquer vos partages en commentaire ^^
Fin du concours le Dimanche 8 Novembre à midi, le gagnant sera indiqué en édition de ce post le même jour dans l’après-midi. Il faudra alors me donner très rapidement vos coordonnées postales pour l’envoie des billets
Bonne chance !

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton ^^Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Le dernier chasseur de sorcières – Avada Kedavra

Il y a des films dont tu sais d’avance que tu n’en attends rien d’autre qu’un bon moment à passer, et c’est généralement le cas des films de Vin Diesel. D’avance on aime ou on aime pas l’acteur car il faut bien reconnaitre qu’il ne sait jouer qu’un seul type de personnage mais bon personnellement cela me convient très bien. Dans Le dernier chasseur de sorcières pas de surprises, on retrouve son jeu de prédilection, le grand musclé avec un ptit passif qui se croit meilleur que tout le monde et qui le prouve. Là où le film peut être intéressant c’est par le monde proposé et les acteurs secondaires, entre Elijah Wood et Rose Leslie (Game of Thrones) mon coeur balance. Bref sans être le film de l’année il n’en demeure pas moins un bon divertissement.

Dernier chasseur de sorcieres 04L’arme humaine
On plante le décor il y a suffisamment longtemps pour que cela ne figure dans aucun livre d’histoire, Kaulder fait parti d’une expédition qui doit tuer la reine des sorcières, créature malfaisante responsable d’une épidémie de peste. Alors que ses compagnons tombent les uns après les autres sous les divers pièges, lui seul parvient à l’atteindre et à la combattre. Alors qu’il s’apprête à lui donner le coup fatal, celle-ci le rend immortel pour le punir de son geste.
Retour de nos jours, Kaulder est toujours présent aux ordres de la confrérie de la hache et de la croix (affiliée à l’Église) et comme un pacte de paix a été conclu avec les sorcières, son rôle se cantonne à chasser que celles qui tentent de nuire aux humains. A ses cotés se tient  son 36eme Dolan (par le sublime Michael Caine), un membre de la confrérie qui l’accompagne toute sa vie et ce dernier commence à se faire bien vieux.
Un soir il est retrouvé mort dans son appartement, commence alors une enquête qui va amener Kaulder à chercher dans ses souvenirs et à faire la rencontre avec Belial, une sorcière très puissante.

Dernier chasseur de sorcieres 02Ma sorcière bien aimée
Ce qui fait la force de ce film c’est bien l’univers de sorcière autour duquel il a été créé. Par sorcière on entend un homme ou une femme doté de la capacité à intérargir avec les éléments. La plupart du temps leur apparence est humaine, mais dans le cas de la reine c’est plutôt un hybride femme et vegetaux. Dans le film elles sont pour la plupart innofensives dans le sens où elles ne sont pas mauvaises, et celle qui va le mieux représenter ça c’est le personnage de Chloe, une tenancière de bar « magique » qui va malgré elle aider Kaulder à retrouver des souvenirs. J’ai beaucoup aimé la scène du bar, je trouve qu’ils ont bien rendu l’aspect magique voir un peu féérique. Là vous pouvez sortir les violons sur le coté « mais ouin on est pas toute méchante arrête de nous taper dessus » genre en fait ce sont des gentilles qui se font persecuter.

Dernier chasseur de sorcieres 03Nature versus Wild
En fait c’est là le soucis de ce film, il y a une logique qui m’échappe un peu. La reine des sorcières c’est clairement mère nature légèrement énervée que des humains abiment sa planete, du coup elle lance la peste pour leur apprendre un peu la vie. Kaulder qui y a perdu sa femme et sa fille c’est le gros barbare qui debarque avec sa grosse épée en flamme et brule ce qui s’apparente à un arbre vieux de mille ans avec la sorciere. Déjà d’entrée de jeu tu te dis qu’on va peut etre partir sur un trip boheme à la Ghibli ou la conclusion serait « respecte la nature » mais non … Pourtant pendant tout le film on te montre que les sorcières sont liées à la nature et que, certes, elles peuvent etre des bitch, mais globalement elles aident les autres, font pousser les plantes … Y’a même un plan pour te dire « regarde ce qu’il se passerait pour la planete si l’homme n’était pas là » et même que j’ai trouvé ça cool. Mais Vin Diesel oblige à la fin il sort sa grosse épée et il massacre tout le monde avant de partir en cabriolet. WTF ??

Dernier chasseur de sorcieresJugement dernier
L’histoire repose sur une confrérie, celle-ci existe déjà lors du début du film, on te fait comprendre qu’elle lutte contre les sorcières et donc comme de par hasard, c’est l’Eglise en fait (eglise, sorciere bucher, toussa toussa). Autant vous dire que tout au long du film on commence serieusement à se mettre du coté des lanceuses de crapaud, surtout quand le héros avoue qu’ils ont fait des conneries et qu’ils ont brulé vives des personnes qui étaient innocentes. Après difficile d’en dire plus sans spoiler mais globalement cet « ordre » qui se voulait plus fort que tout le monde pour controler ce qu’ils qualifient de « nuisible » pour la société se montrera en réalité plus fourbe que n’importe quelle sorcière coincée dans leur cachot. Du coup t’as vraiment l’impression que le scenariste est passé à coté de quelque chose dans les messages à vehiculer, ça fait limite Stormship Trooper, grosse grosse ironie « coucou on est des enfoirés ».

Bon moment a passer
Franchement je l’ai quand même trouvé sympa, l’ambiance est bonne, très proche de Constantine (que j’avais beaucoup aimé) avec des créatures mi humaines mi fantastique. Le coté magie/fantaisie est très présente et bien amenée, non vraiment de ce coté là c’est une super réussite, même la reine des sorcières est très cool. Coté Vin Diesel il est pareil à lui même et je l’aime bien, donc forcément ça passe très bien dans le décor et j’ai trouvé qu’il formait un chouette duo avec Rose Leslie. Donc voilà, hormis la morale douteuse de ce film, tout y est pour passer un bon moment, ça vaut le coup de le voir au cinéma. Mention super bonus spécial au générique de fin.

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Twilight Chapitre 5 – Le meilleur pour la fin

Ce que j’adore avec les sujets très commerciaux c’est la vague de pour et surtout de contre que cela soulève avec souvent pour seul argument un généreux « j’aime pas parce que c’est commercial ». A croire que les gens sont trop bien pour aimer des choses créées ou aimées par la masse populaire. Et bien désolée, je préfère m’en tenir à mon propre avis et bien que j’ai énormément de chose à reprocher aux films de Twilight en général, cette histoire reste un très bon moment de ma vie comme l’ont été Harry Potter ou les Final Fantasy. Retour sur un succès qui finit demain.

Au commencement

J’ai connu Twilight à Nice, chez des amies quand on est allé dans une librairie et que l’on m’a dit « ça c’est vraiment sympa ». C’était les deux premiers tomes de Twilight, et ce n’était pas encore la frénésie que c’est aujourd’hui. En tout cas j’ai littéralement dévoré ces deux tomes, lisant du matin au soir dès que j’avais un moment de libre. C’était une histoire toute bête, un Roméo et Juliette entre vampire et humain et, parfois, il ne faut tout simplement pas plus que ça. De base en littérature les vampires ont toujours eu la cote, il suffit d’ajouter un beau brun ténébreux avec genre un lourd passé pour que la mayonnaise prenne, alors si en plus il s’entiche de la première godiche qui ressemble à 80% du lectorat, c’est le jackpot. Donc point de mystère, et ça me convient très bien, moi aussi j’ai eu peur pour Bella, moi aussi j’ai cru arracher la tête à Edward dans le tome deux, moi aussi j’ai été attiré par l’ambiance romanticodangeresque. J’ai eu vraiment beaucoup de plaisir et d’attente sur les livres, et puis le film est arrivé.

Renéesmée, sublime

Du succès a un truc louche

Le premier film était vraiment bien, une bande son énorme, on découvrait les personnages, le livre prenait vie, autant de chose qui font qu’il restera pour moi le meilleur de toute la saga. J’ai beaucoup apprécié le choix des acteurs, en particulier Alice et Bella, je continue de penser que Kristen Stewart est une bonne actrice à qui on demande de surjouer pour répondre aux attentes du public ado. D’ailleurs c’est ce qui s’est passé, au départ d’un truc sympa c’est devenu au fur et à mesure des films quelque chose de très manichéen dans la manière de jouer, d’un peu surfait et lisse. J’avais remarqué la même chose pour Harry Potter et en découvrant les acteurs dans d’autres films j’ai compris qu’on leur imposait de jouer ainsi, même si ça rendait le jeu plus mauvais. J’ai adoré le 1, aimé le 2, détesté le 3 et suis restée sur ma faim pour le 4.1. Mes attentes pour le 4.2 (ou 5) n’étaient pas bien grande, j’espérais juste beaucoup d’action et une Bella vampire pas trop caricaturée, … j’ai été servie.

Un beau final

Dès le départ j’ai adoré le film, une introduction très bien mise en scène quoiqu’un peu longue mais qui remet dans l’ambiance, du rouge et du blanc, comme pour les couvertures et une Bella toute nouvelle version maquillée et brushée. Je pense que les fans de la saga vont aimer ce film parce qu’il répond totalement à leurs attentes, mais pas du tout à celles du grand public, aussi n’ayez pas trop peur des critiques parce qu’elles correspondent à une vision mais pas forcément la vôtre. Tout y était, Bella superbe vampire, sa fille avec une touche particulière, tous les personnages secondaires et leurs pouvoirs, la grande bataille … On a l’habitude de dire que les adaptations de livres sont plus fades, là je dirais que ça rehausse en couleur tout ce que l’on a pu lire et même si beaucoup de sujets ne sont qu’effleurés (la capacité de Bella entre autre) au moins ils ont le mérite d’être assez présentés. On notera qu’ils ont fait une scène de fin qui manquait à Harry Potter, un gros gros flashback de tous les films + présentation de tous les acteurs, un moment qui vous donnera un ptit frisson avant de voir le dernier tableau. Un joli cadeau pour la fin d’une aventure qui aura duré près de 10 ans (depuis les livres)

A voir ou à fuir ?

Je le classe aisément comme le meilleur de la saga après le 1er (indétrônable parce que le 1er justement), on retrouve une bande son correcte, ils ont été très fidèles au livre même s’ils ont simplifié des sujets, le twist de fin fera soupirer toutes les salles de cinéma au monde 😀 et on a enfin une vraie bataille même si la façon de tuer les vampires reste un peu étrange à mon gout (arracher la tête) mais c’est mon côté Buffy qui ressort. Non clairement à voir, on passe un bon moment et puis surtout, Bella est enfin sortie de sa torpeur, elle est vraiment crédible en vampire qui déchire tout 😀 mention spéciale à Renesmée qui est adorable. Bref c’est fini, mais c’est un joli point final et je serais ravie de le revoir avec mes amis (alors que les deux derniers bof). Je conseille toujours de lire les livres qui restent très accessibles, très agréables aussi car ils ont tous une ambiance particulière que l’on ressent énormément, on doit au moins reconnaître ce talent à son auteur Stephenie Meyer.

On oublie pas de cliquer si vous aimez le sujet ou l’article :3Rendez-vous sur Hellocoton !