Opération New Home – Un ménage a trois ?

Ce n’est pas parce que je ne vous en parle pas que les travaux de mon appartement n’avancent pas 🙂 donc résumé des épisodes précédents:
Après avoir passé trois mois a chercher un appartement, 6 mois pour les signatures, obtention crédit et remise des clefs, j’ai entamé trois mois de travaux intensifs. On approche de la fin et cerise sur le gâteau, je viens de voir la salle de bain, ils se sont gourés de carrelage … j’ai un superbe rose pailleté barbie, je suis ravie lol (je suis de bonne humeur on vient de m’annoncer que je serais intégralement remboursée). Mais si je vous écris aujourd’hui c’est pour parler de ménage à trois… hein quoi ? C’est louche comme titre ? Mais non, Ménage à trois c’est tout simplement un service de femme de ménage à domicile !

Bon que celles qui font le ménage/repassage/tralala chez elles rigoureusement chaque semaine lavent … heu lèvent la main. Non sérieusement vous me ferez pas croire que des nanas en version 2.0 ont encore le temps de faire le ménage, moi déjà que j’ai pas le temps de rentrer chez moi le soir, alors passer du temps sur un balais ? En fait je n’ai jamais réellement eut à m’occuper du ménage, j’ai vécu en colocation pendant des années, on se partageait le travail, ensuite je suis retournée chez papa/maman qui s’occupaient de moi, finalement quand les travaux seront finis ce sera le grand plongeon dans la vie a deux-rien-qu-a-deux. Et là forcément on se demande comment je vais me débrouiller pour décrasser les 75m² et bien en fait … moi aussi.

Les locaux reproduisent des pieces classiques d’un appartement

Mes parents avaient une femme de ménage, dans ma tête j’ai toujours pensé que c’était un luxe, non pas qu’on en avait pas besoin, mais savoir que quelqu’un bosse pour toi, ramasse tes miettes … ça m’a toujours mis un peu mal à l’aise. Quelque part ça devait ressembler à de l’exploitation de faire des taches aussi ingrates, Princess Sarah a du peser lourd dans mon inconscience. Et puis un jour, l’un de mes amis vivant seul dans un petit appart me dit qu’il fait appel à une société, il dit combien de temps il veut, et hop une magicienne débarque et lui rend son bien propre comme un sou neuf. J’ai curieusement un meilleur rapport avec cette idée, cette femme de ménage ne bosse pas pour lui, elle bosse pour une société, elle a un salaire probablement, bref ça me plait bien.

Finalement on va un peu me forcer la main, on me propose de participer à un atelier organisé justement par une de ces sociétés, Sweet Home qui possede la marque Menage à trois, ni une ni deux je dis oui et deux fois oui, avec un peu de chance, j’aurais des arguments pour convaincre mon homme. Le RDV est donc pris dans leur locaux flambants neuf dans Paris pour découvrir un peu la vie de ces drôles de dames (je charrie y’a aussi des hommes). En fait c’est assez amusant parce que je pense que toutes les personnes qui étaient là avec moi avaient les même rapport limité au ménage. On a pu apprendre dans la joie et la bonne humeur (découvrir ma propre incompétence à manier un fer a repasser est hilarant …), on nous a montré donc comment repasser impeccablement, plier, et faire des produits de nettoyage maison.

Atelier studieux de repassage

En fait ces ateliers existent déjà pour connaitre la société et ses locaux et puis aussi pour montrer que les femmes de ménage sont suivies, ont des formations, ont également des possibilité d’évolution puisque l’une des responsables étaient une ancienne de la maison. Je dois reconnaitre qu’avec une équipe sympathique et dynamique on se dit que les femmes qui bossent là-bas doivent être plutôt bien traitées et du coup j’aurais moins de scrupule à en engager une. De mon coté vient le soucis de l’argent, en moyenne ça revient à 20/25€ par heure, mais c’est déductible des impôts à 66% si je ne me trompe pas, ce qui descend ça à 10€ de l’heure environ, c’est tout à fait jouable pour moi.

Je suis repartie avec au moins de quoi faire une chemise correcte (et quelques trucs et astuces) et peut être la volonté, une fois l’appartement terminé, de prendre une femme de ménage avec moi. Merci à toute l’équipe de Sweet Center de leur accueil, j’ai vraiment beaucoup apprécié découvrir leur méthode de travail et leur bonne humeur !
http://www.sweethome-services.com

Et vous qui fait le ménage chez vous ? vos avis m’intéressent 🙂 (aidez moi a convaincre mon homme merci ,_,)

Merci de cliquer si vous avez aimé cet article, cela m’encourage _o/Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Opération New Home – Recherche, Banque et plan de bataille



Avant de commencer, je vous souhaite une merveilleuse année 2012.
Pour ma part 2011 s’est révélée très difficile, trop de mauvaises nouvelles comparées aux bonnes, mais heureusement, la fin a présagé une très très bonne année à venir.
Concernant le blog, je compte y ajouter une dimension personnelle plus importante car il y a pas mal de chose que j’ai lancé et dont je souhaite mesurer l’avancement en faisant une sorte de journal de bord, c’était le but premier mais je n’avais pas pu me lancer à cause justement de l’année pourrie.
Donc pour ce premier post de l’année, voici ma folle histoire de la recherche d’un foyer !

Chapitre 1:  The Appart
« Chéri ? Il nous faut un appart »
Voici notre résolution 2011, celle qu’on a pensée très fort quand, après 5 ans de colocation on s’est retrouvé en Décembre tous les deux chez mes parents. Jusque là pas de problèmes, on voulait acheter un appartement, on a donc décidé de retourner vivre chez papa et maman histoire d’économiser un loyer. En plus mes parents ont une maison, on a donc pris le dernier étage sous les toits, mis toutes les affaires entre la cave, l’abri du jardin et le garage, voir même parfois, on a filé aux copains les meubles en trop.
On tablait sur une période de 6 mois, je venais de trouver un CDI dans une bonne boite, en commençant mon préavis le 02 janvier pour 3 mois, on pensait assurer l’appart dans la foulée, oui mais voilà, tout se passe pas toujours comme prévu.

Septembre 2011 je finis « enfin » mon préavis dans une autre boite que celle initialement prévue 😀 on peut enfin commencer à visiter des appartements.
Rapidement j’opte pour les sites que je connaissais déjà bien pour la location
http://www.seloger.com/ => leur appli sous android est pas mal du tout
http://www.explorimmo.com
http://www.pap.fr/
Je fais également le tour des agences de la ville de notre choix, et là je comprends rapidement que ça va pas être facile, notre budget pour la surface demandée est trop court de 50.000€ bien entendu les agences te le disent pas comme ça. Si tu as droit au traditionnel « désolé nous n’avons pas de bien correspondant à votre recherche actuellement, mais nous ne manquerons pas de vous rappeler si nous voyons quelque chose » sache que ces agences ne te rappelleront pas, intérieurement ça ressemble plutôt à « HAHAHA et ben bonne chance, t’es pauvre ou quoi ? vas-y dégage tu m’intéresses pas »
Et puis il y a les autres, celles qui ont quelque chose mais clairement pas dans le quartier que tu veux, et qui tentent de se la jouer fin genre après la visite sans avoir précisé où c’était  « ha bon, vous vouliez pas du tout par là ? »
Autant vous dire qu’une bonne agence, une qui a du temps à consacrer à votre recherche, c’est rare, dans ma quete j’ai eu la chance d’en trouver une ! Oui oui qu’une seule …
Il s’agit de Future Transaction, c’était une nouvelle agence bien que les gérants aient déjà travaillé dans la ville. Tout de suite ils m’ont expliqué mon souci de budget, ils m’ont proposé de visiter d’autres quartiers qui correspondraient mieux sans trancher dans mes exigences. Ils m’ont montré tout de suite des appartements pour mieux comprendre ce que je désirais (car au départ on était très flou) et surtout, ils m’ont RAPPELÉ (j’insiste, c’est rare)
Bref des perles et je n’ai qu’un seul regret dans cette aventure, ne pas avoir pu signer avec eux.

En face il y avait une autre agence, j’y suis allée par hasard et ils avaient The Appart, celui de tes rêves, celui où tu dis « je signe où? » en le voyant.
Trois visites plus tard, une avec le chéri, une avec le père bricoleur, on propose un prix, il est accepté, on signe notre compris un soir de Novembre.

Chapitre 2: La banque
Quand on a décidé d’acheter, on ne voyait aucun obstacle à l’horizon, je suis salariée dans le privé, nous sommes les heureux propriétaire d’une grande brasserie que mon mari gère, nous avons de l’argent de coté, pas de dette ou de charge, on est jeune et en relativement bonne santé, nos deux parents sont également propriétaires, bref, sans rouler sur l’or, on est aisé.
Nous avions décidé de trois banques où déposer notre dossier, La banque postale (je sais plus pourquoi), la LCN où sont nos comptes persos et le Credit Mutuel où se trouvent le compte de la brasserie: les trois nous ont refusé d’emblée.
Pitite douche froide et première tentative de comprendre comment ça se fait, en fait on nous explique que le métier « commerçant » pose probleme, sur nos trois bilans, celui de la crise, de 2008, est négatif, et bien que les deux autres soient positifs ET en croissance c’est un motif de refus.
De plus cette année là, pour sauver la brasserie mon mari a arrêté de se payer, ça a duré un an, après quoi on a établi mais le mal était fait, sur les fiches d’imposition, cet arrêt de paiement de 2008 fait tache.
Seconde douche froide: le fait d’avoir tenté de sauver des emplois et notre commerce nous disqualifie comme potentiel emprunteur.

Un mois a passé, on a fait une vingtaine de banque, 90% d’entre elles ont refusé de prendre le dossier, parfois à la simple évocation de « commerçant ». On nous a soutenu que la crise actuelle n’y était pour rien, moi j’avais juste envie de leur hurler « mais si a nous, qui ne manquons de rien, vous ne prêtez pas, qui le peut ? »
Curieusement tout autour de moi, on commence à me raconter pleins d’histoires similaires, des amis, de la famille, des connaissances qui, malgré des situations tout a fait correctes, n’ont pas pu emprunter parce que commerçant, freelance, autoentrepreneur, artistes tous ces gens jugés « précaires »

Nous devions trouver un emprunt pour le 15 Janvier, sachant qu’il y a un délai légal de 10 jours avant signature, on devait donc l’avoir sur le bureau le 5, le 23 on y croyait plus trop, on évitait d’en parler, il fallait commencer à abandonner l’idée de vivre dans cet appartement qui nous faisait rever et penser au futur, au fait de devoir louer, qui quand quoi comment combien …

Et puis un cadeau de Noel, une banque nous a appelé, la seule banque en qui on ne croyait pas du tout, c’était l’UNIQUE banque qui nous avait pas demandé les bilans de la brasserie. On s’était dit en rigolant qu’ils finiraient par nous rappeler pour les demander, mais non, vendredi 23 décembre, ils ont confirmé qu’ils acceptaient notre demande, honnêtement j’y ais pas cru avant de recevoir les papiers une semaine plus tard xD .
Cette banque c’est la BNP, inutile de vous dire que j’ai juste hate de fermer mes comptes des autres établissements, si je les vois j’embrasse tout l’monde !!

Notre appart, plan en cours de modélisation

Chapitre 3: Plan de bataille
Bon et alors maintenant ? Ben maintenant direction signature et remise des clés pour le 10 février, pour l’annif de ptit chéri :3 on commence déjà à faire les plans, car coté travaux y’a du boulot lol y’a des murs à abattre, tout à refaire, c’est un appartement des années 60 en l’état d’origine 😀
Je vais enfin pouvoir utiliser un ptit logiciel gratuit qu’une amie m’avait proposé il y a des années
http://www.sweethome3d.com/fr
Il permet de modéliser un appartement en quelques clics, il est super précis et très bien fichu, il va beaucoup m’aider surtout coté cuisine et salle de bain.
Je pense faire appel a une Designeuse pour l’intérieur, je suis une vraie quiche et y’a une chinoise qui vient de s’installer a coté de chez mes parents, en plus y’a des chats dans la devanture, c’est un appel pour moi !!

2012 est donc sous le signe d’une nouvelle vie, j’ai d’autres chantiers en préparation, je vous en parlerai tout le long.
Si vous avez des idées, des conseils ou que sais-je, ils sont les bienvenues !

Je suis contente de rien avoir lâché, j’ai pris des jours de congés pour courir les banques, j’ai pris RDV sur RDV, j’ai même tenté les organismes de crédit, ou des cabinets de coursier (d’ailleurs j’ai pas de réponses de ceux là).  Michi pour tous les soutiens que j’ai pu avoir, notamment sur Twitter (lieu privilégié pour hurler un bon coup apres un rdv manqué); michi pour les mails avec des noms d’agence, de banque, les conseils aussi.
Désormais, si quelqu’un me dit qu’il a des soucis avec son emprunt, moi aussi j’pourrais y aller de ma petite histoire, et comme elle finit bien, j’espère que ça l’aidera aussi :3