#30dayschallengeblog 02 – 20 faits à mon sujet

On va être honnête, le titre fait tarte et ne donne pas envie, mais c’est le jeu ma pauvre lucette, alors on s’y colle !
Bon, 20 trucs à mon sujet, ça va pas être drôle à chaque fois je vous préviens de suite mais sinon tout est vrai et certifié.
Par contre bonne chance pour retrouver des traces de certains faits sur le net *.*

Lire la suite

#30dayschallengeblog 01 – Le titre de mon blog

On commence à avoir l’habitude des longues pauses sur ce blog. 2016 n’a pas exactement été une année facile, j’ai un peu perdu gout à tout et c’est pas encore évident de remonter en selle. Je me lance dans ce challenge pour amorcer 2017 de manière plus positive et me motiver à reprendre un peu ma vie en main. Traditionnellement je fais sur Facebook un 30dayschallenge pour le mois de Décembre, du coup pour cette année pourquoi ne pas renouer avec ma grande passion: le partage, la communication et donc reprendre l’écriture de ce blog. Je n’ai jamais réussi a le rendre agréable à utiliser, j’espère vraiment trouver un jour ce qui cloche pour me permettre d’être plus à l’aise et donc poster plus régulièrement.
En attendant la potion miracle, voici donc 30 jours de post (sans compter les fois ou j’oublierais ou quand j’aurais la flemme) mais j’ai envie de m’y tenir, la preuve je tiens pas debout ce soir mais je suis là quand même. On est le 1er décembre, c’est parti pour le premier sujet: le titre de mon Blog !

Lire la suite

C’est la rentrée, retour sur 10 mois de congé maternité – Concours Inside

EDIT 06/09/15: Felicitations à sof qui gagne le concours Ludilabel ! On te recontacte par mail
Merci aux participants ! Plus de chance la prochaine fois!

Après 10 mois de congé c’est la rentréééééééééééééée \o/
Oui rien de changé par rapport à l’an dernier, la rentrée c’est toujours mon moment préféré de l’année, c’est le renouveau, c’est l’annonce de l’automne qui arrive, des fêtes de fin d’année qui arrivent, c’est Halloween, c’est Noël, c’est best of best ! Et c’est d’autant plus marquant cette année que nous (moi et Ptitchéri) faisons notre grand retour dans le monde du travail, du coup je m’étais dit que ça méritait bien un petit post « back to 2014 » histoire de raconter comment on a vécu tout ça. Et comme chaque année je propose un concours pour reprendre sur de bonnes bases 🙂

Aujourd'hui, atelier future chambre

Aujourd’hui, atelier future chambre

10 mois ?
Nous n’avons pas vraiment fait les choses à moitié pour l’arrivée de Minizhang puisque nous avons été a ses cotés jusqu’à ses 6 mois, oui nous deux et cela depuis mon premier jour de congé maternité, mais tout cela s’explique très facilement. De mon coté j’ai été arrêtée un mois plus tôt pour surmenage, pourtant je trouvais que je me la jouais très cool, je me reposais un max et tout mais bon, c’était une grossesse a risque alors forcément j’ai été très chouchoutée. Le jour de mon arrêt Ptitchéri a arrêté de travailler, genre littéralement, il avait fait une rupture de contrat à l’amiable en prévision de mon arrêt, sauf qu’il pensait avoir un mois tout seul. On s’est donc retrouvé tous les deux à la maison jusqu’à la naissance en début Mars (née a 9 mois + 3 jours xD). Ensuite n’ayant pas pris de vacances en 2014 ou si peu, j’ai tout balancé en 2015 et voilà comment au lieu de reprendre vers le 15 Juin j’ai repris un 17 Aout. Entre temps la famille a racheté un bar sur Paris où Ptitchéri ira bosser dès mardi. Voilà en gros comment nous avons pu passer autant de temps à 3 dans un super cocon familial.

L’amour toujours !
C’est très très chouette après 14 ans de relation de voir qu’on peut encore vivre 10 mois quotidiennement sans vouloir se massacrer, non vraiment c’était très salutaire pour notre santé mentale avant la naissance. Me demandez pas comment on a fait, ça fait 14 ans que je me demande, mais bon ça fonctionne en tout cas ! Une fois Minizhang arrivée, il a été top de chez top le Ptitchéri, oui enfin il est devenu complètement gaga de sa fille surtout ! Il voulait tout faire, les changes, le bain … pour l’allaitement par contre pas le choix héhéhé (en fait il disait que j’étais déjà crevée donc bon, il pouvait bien faire tout le reste – trop tard les filles celui là je l’ai épousé). Au final je crois que cette petite a été gâtée et archi gâtée de câlins, je m’inquiète un peu de la suite en crèche vu qu’on l’a un peu couvée, mais bon pour le moment tout va bien. Par contre notre compte en banque a un peu fait la gueule, déjà on a donc tenu sur un salaire + chomage, ensuite on a maaasse dépensé pour la chambre + équipement de MiniZhang et enfin, on a masse dépensé tout court lol a force de rester chez nous, on s’est mis a commander tout et n’importe quoi sur internet. Tous les jours y’avait des colis qui arrivaient, c’était Noel pendant 5 mois !

Question qui tue « tout s’est bien passé? »
Si vous posez cette question, il faut vous préparer à écouter la réponse, ou plutôt, sachez qu’il n’y a pas grand monde qui vous répondra « oui oui » ou alors l’amnésie post accouchement a frappé. Un accouchement n’est pas une chose qui se passe « bien » xD le curseur est plutôt entre « j’ai tenu le coup » et « plus jamais » heureusement que le corps balance des hormones pour faire oublier les moments douloureux. Donc non, ça ne s’est pas « bien » passé, je pense même que dans l’esprit collectif j’ai eu la version que personne ne veut mais moi je m’en fichais, ça fait des années que je subis les opérations, les tests sanguins hebdomadaires, les médicaments, les hôpitaux et infirmières alors franchement, après 4 ans, il n’y a RIEN qui aurait pu m’empêcher de voir des licornes et des bisounours partout. C’est vrai qu’il y a eu un moment un peu tendu, celui où avec ton mari tu te dis « c’est moi ou la petite » (oui a ce point) mais c’est ça aussi un accouchement, en tant que femme on met un peu notre vie en jeu mais je suis toujours là et MiniZhang est en parfaite santé ❤

MiniZhang 03

AU TOP CET ACCOUCHEMENT, AU TOP !!

MiniZhang
Comment vous la décrire si ce n’est en épelant le mot parfait ? Elle DORT ! Voilà tout ce qu’un jeune parent peut souhaiter pour son enfant (après la santé). Elle dormait tellement a l’hopital (contrairement à moi) qu’à 4h du mat on me voyait faire les cent pas dans le couloir en me demandant si je devais la réveiller. Elle a toujours dormi après ça, jusqu’à 10h du mat’ en mode grasse mat’ avec ses parents. Hormis le premier mois d’allaitement où forcément y’avait un petit réveil a 8h pour la nourrir, ensuite tout roulait. Mais en plus de ça, elle pleure pas, ou si peu, elle a un caractère hyper facile, bref on a tiré le super lot de la tombola. Et du coup ce fut un réel plaisir d’être resté auprès d’elle pendant ses 6 premiers mois. On l’a vue changer de tête, on l’a vue commencer a réagir, on a pu filmer ses premiers rires, ses premiers 4 pattes. Elle est même pas tombée malade encore XD Bref on est dingue de notre fille et c’est aussi la rentrée pour elle.

1er jour de creche <3

1er jour de creche ❤

La crèche, the sésame en or
Le nombre de gens qui sont hyper étonnés de savoir que j’ai eu une place en crèche démontre a lui seul a quel point c’est vraiment une grosse galère. Encore une fois on a eu de la chance, on a envoyé nos papiers a 6 mois de grossesse comme demandé, on a précisé qu’elle ferait la rentrée en septembre et voilà. On a rencontré la directrice quand Selina avait 3 mois, je m’entends encore dire « non je n’ai pas de question » tu m’étonnes, à l’époque c’était 4 biberons par jour, dodo de 2h entre chaque et rien à penser, body tout la journée. Là à 6 mois c’est diversification alimentaire, sieste d’une certaine manière (sur le ventre avec doudou et musique), vraies fringues genre jean, petit haut, robe … bref c’est le bordel, on avait mille et une question, heureusement il y a une période d’adaptation. Le seul truc difficile avec elle ce sont les nouveaux visages, MiniZhang faut l’apprivoiser, doucement. Le premier jour (on est resté 1h) a été un peu chaud, mais depuis ça va, on a pu rencontrer sa référente, et discuter de touuuutes ses habitudes. Elle a juste un peu halluciner de voir un papa si investi, elle est la 50eme a me dire à quel point j’ai de la chance, entre elle et les nanas de la PMI, mon mec a la cote (ok ok c’est mignon un pere gaga de sa fille)

En bref
Les « vacances » sont finies, moi j’ai déjà repris le travail, j’ai changé de poste, j’ai coupé mes cheveux et j’ai eu le temps de faire pleins de projets, maintenant c’est une nouvelle vie qui nous attend ! Non je déconne, c’est la même qu’avant, juste qu’on a ajouté une super gamine au tableau, oui bon les ciné ne se feront plus trop spontanément, mais c’est bien là le seul point qu’on a trouvé. Je sais, si vous avez des gosses on est le genre de parent chiant mais bon je suis blogueuse hein, fallait se douter que ma vie est fantastique (haha on y croit). On m’avait prévenu de mois de galère, de pleurs incessants, de fesses rouges, de pétage de plomb et de couple en péril. J’ai rien vu alors j’aimerai bien qu’on puisse dire que ça peut bien se passer (non, pas l’accouchement, ne mentez pas :D) et si possible sans passer pour une mère parfaite, c’pas moi le miracle, c’est MiniZhang (attendez que les dents arrivent, je changerai de discours).

ludilabel-2Ludilabel un chouette partenaire !
J’avais remporté un concours Ludilabel par hasard sur twitter, il s’agissait d’un menu à coller sur le frigo, la qualité, le design, tout y était, alors quand il a fallu choisir les étiquettes pour la petite, hop pas trop d’hésitation. En fait ils font beaucoup de choses mais ils sont surtout spécialisés en étiquette avec le nom, prénom de l’enfant à coller sur les fringues, les objets etc … Moi je vois encore ma mère qui devait coudre de petits morceau de tissu avec mon nom en rouge, elle y passait des heures. Alors que là, hop c’est collé ! (et ça tient au lavage). Cela se présente sous forme de petit cahier, c’est hyper pratique et les design sont super mignons. Je me suis pas embêtée, j’ai pris un pack crèche et puis voilà :b
En préparant mon post de rentrée je les ai donc contacté pour savoir s’il voulait faire un concours avec moi et je les remercie d’avoir accepté.
Je vous propose donc de gagner 30€ de bon d’achat en partageant cet article sur Facebook et Twitter (1 chance par réseaux) et en mettant les liens de vos posts en commentaire (j’utiliserai le mail de votre profil pour vous contacter si vous gagnez).
Je procéderai a un tirage au sort le 6 Septembre et mettrai le nom du gagnant en haut de ce même article.
Bonne chance ^^ [concours clos]

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

Hiroshima – Histoire de propagandes

Hier c’était les 70 ans du jour où 80.000 personnes sont mortes en quelques secondes, suivies par 170.000 autres de leurs blessures ou par l’effet des radiations. Le bombardement d’Hiroshima c’est une claque dans l’histoire de l’Homme et je remercie Arte d’avoir diffusé un documentaire (Hiroshima, la véritable Histoire) très juste avec de nombreuses vidéos d’époque. Après visionnage je voulais mettre en perspective quelque chose que je vois trop souvent ces derniers temps: la propagande, car c’est bien elle qui est responsable de ce carnage.

Image de propagande FN

Image de propagande FN

Vous avez certainement déjà vu sur les réseaux sociaux des images de propagande, souvent c’est un texte a coté d’une image qui n’a juste rien à voir, mais bon voilà tout est bon pour vous induire en erreur. Je ne compte plus toutes les fois que j’ai fait une bête recherche google pour dire à mes contacts « coucou tu partages un truc complétement faux« . Et je parle pas des histoires à la « Legorafi » mais le plus souvent, des truc plutôt sympathisant de droite, voir très très à droite (j’ai des amis formidables 😀 ). Encore une fois, pas vraiment de leur faute, ils prennent juste pour argent comptant ce qu’on leur sert.
Et bien c’est cette attitude qui a poussé le bouton qui fera exploser Hiroshima.

Tout d’abord il y a la propagande japonaise, elle a autant son rôle que celle des US dans cette histoire. En 1945 le Japon perd la guerre, il n’a plus de flotte, plus de nourriture, et ce sont pas les kamikaze qui vont faire des soldats durables sur le champ de bataille. Mais en 1945 personne n’est au courant, pour les japonais, ils sont entrain de gagner la guerre. Et cela est du uniquement a la propagande gouvernementale qui n’a jamais parler des défaites. Vous me direz, c’est un peu dingue, mais on est pas comme aujourd’hui avec d’énormes moyens de communication. Voilà pourquoi le gouvernement japonais a tant hésité à capituler, c’était non seulement perdre mais surtout, perdre la face devant son propre peuple, leur avouer qu’ils ont menti tout ce temps afin de toujours avoir leur approbation (notamment sur les attaques Kamikaze qui requiert une forte opinion populiste). A savoir que lorsque Hiroshima est survenu, le Japon était déjà en discussion avec la Russie pour sa capitulation. Alors pourquoi est ce quand même arrivé ?

Hiroshima 04C’est là qu’intervient la propagande américaine, celle du nucléaire, celle comme quoi ce sont les US les plus fort, notamment devant la Russie. Peu importait les japonais, peu importait la guerre (qui était gagnée), il fallait frapper et frapper fort. D’ailleurs dans ce contexte les USA visait Kyoto à l’origine, le berceau du Japon, l’emblème de sa culture. Il fallu l’intervention d’un ministre américain (fiou trop de compassion d’un coup) pour qu’ils se rabattent sur Hiroshima, la plus grande ville de l’Ouest japonais. Pourquoi cette ville ? Parce que c’est là qu’ils auraient eu le plus de dégât, ville idéale, accès sur mer, population importante, faite quasi uniquement de maison en bois, il ne restera rien après la bombe.
Ce fut sans doute la plus belle opération de communication des USA, d’ailleurs ils tairont plus tard les effets secondaires (radiation) arguant un « c’est une façon agréable de mourir« . Ils filmeront la bombe, son explosion, un avion spécial sera affrété pour cela, son nom ? « Necessary Evil » tout un poème.

La suite on la connait ou presque, quand l’opinion américaine commencera a se rendre compte de l’atrocité de la chose, on répondra « si la bombe n’avait pas explosé, des américains seraient morts ». Commence alors la guerre froide avec la Russie, bien échaudée par ce qu’elle vient de voir, opération de com’ réussie, le nucléaire c’est bien c’est good, on en fait des x-men, des docteurs strange, des spiderman et on balaie bien vite les années de radiation dont Hiroshima paie encore le prix.

Hiroshima 02Je vous invite à visiter un jour Hiroshima aujourd’hui ainsi que son musée dédiée a la catastrophe. C’est un endroit qui permet de ne jamais oublier jusqu’où l’homme est prêt à aller dans sa folie de régner, d’être le plus fort, et de le montrer.
Quand vous voyez une image, un texte qui renvoie un sentiment fort d’injustice, n’oubliez pas de vérifier les sources, c’est très simple, mettez l’image dans google, ou tapez le titre + hoax. Il faut combattre les propagandes car quand ce sont elles qui gouvernent, la raison n’a plus sa place.

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton
Rendez-vous sur Hellocoton !

Twitter 1000eme Follower – Pourquoi il faut m’unfollow

Voilà j’ai atteint le 1000eme follower (aka. abonné sur twitter) sur twitter et du coup j’avais envie de vous proposer de m’unfollow \o/  (se desabonner)
« wah l’autr’ hey on s’en fou de 845 ou 1000 c’qu’un chiffreuh » heu oui enfin je suis comme beaucoup de gens binaire hein, les 1 et les 0 j’aime bien, donc les chiffres ronds aussi et puis ça faisait quelques temps que me trottait cette idée de sujet (et toc). En fait pour l’occasion je suis allée regarder qui me suivait, et il y a clairement pleins de courant différent.

Qui êtes vous les gens ?
En premier lieu il y a les personnes qui suivent Mangacast, les mangas, et qui font partis du monde de l’animation en général. Ensuite vient la communauté LGBT, les féministes etc … là c’est plutôt suite à mes coups de gueule et mes prises à partie envers les twittos pour exclure les violences et insultes sur twitter. Plus récemment les parents \o/ ceux que j’ai rencontré grâce à l’émission Les Maternelles, les conseils, bref ma nouvelle vie qui commence. Enfin tout ce qui tourne autour du blog, blogueur, journalistes, marques et bot 😀
Reste alors les personnes avec qui je travaille professionnellement et comme c’est une société qui se lance grandement dans le digital, on se follow.

Bon et alors pourquoi on doit m’unfollow ?
Je tweet sur tout et rien, dernièrement je m’ennuie tellement que je tweet beaucoup d’ailleurs. Je peux twitter sur beaucoup de sujets différents et souvent je me dis qu’on me follow parce qu’on me connait et non parce qu’on apprécie comment je tweet. Soyons honnête, c’est très différent de connaître les gens et de suivre leurs délires en 140 caractères. Je pense notamment aux personnes du boulot, mais aussi aux anciens de l’animation. Je ne me retiens jamais de tweeter en me disant « mince ils vont croire que je suis folle » ils le savent déjà, mais juste qu’ils n’ont pas à subir ça pour le simple principe « on se connait, donc on se follow ». Un jour un twittos que j’adore m’a unfollow, par politesse quand même je lui demande si tout va bien, il me répond qu’il y a une grosse vague de féminisme dans sa TL et que cela le dérange. OK, cool, c’est son choix j’ai pas a discuter, du moment que moi je peux le lire et intervenir, c’est dans ce sens que twitter se fait.

Si tu m’aimes, quitte moi
Si vous pensez « j’ose pas unfollow, elle va mal le prendre » sachez que déjà non, je le prendrai pas mal, mais SURTOUT je vais mal le prendre que vous subissiez mes tweets alors que vous ne les appréciez pas ! Donc vraiment si vous m’appréciez en tant que personne et non en tant que twittos, vous gênez pas et laissez moi quitter votre TL, de toute si je vous suis aussi ben on est toujours en contact finalement 🙂
Après c’est plus délicat si on aime a moitié, si on aime certains sujets et pas d’autres et pour le coup je suis TRES mais alors TRES ecclectique, je passe du coq à l’âne, j’aime bien m’indigner, foncer dans la bataille et poster des lamas dans la savane (si il y a des lamas dans la savane !). Là je n’ai pas de solution, si vous aimez les anime et que vous êtes homophobes ça va régulièrement vous piquer les yeux quand même. Je suis des gens comme ça, je les aime bien, mais parfois ils sont chiants 😀 je fais avec (faut que je trouve le moyen de muter certains # moi… genre #thevoice … xD)

1000 l’age de raison ?
non, d’autres questions ?
Par contre ce billet est une mise en garde, je pense que désormais les tweet au sujet des enfants vont augmenter 😀 que voulez vous, on tweet sur sa vie, alors forcément …
En tout cas si vous faites parti de mes followers, merci et bravo de tenir le coup, si suite à ce billet vous partez, ne vous inquiétez pas, vraiment, sincèrement, allez y et puis si vous ne connaissez pas encore le monde merveilleux de twitter, c’est un monde étrange qui est malléable, a vous de faire une TL qui vous ressemble et que vous appréciez de lire.
Bref le monde se porterait mieux si on pouvait unfollow sans que les gens montent sur leurs grands chevaux, c’est un choix personnel on a pas vraiment notre mot à dire j’ai du mal avec les twittos qui crucifient sur place public ceux qui les quittent. Enfin moi je connais mes limites, je sais qu’avoir un public aussi varié signifie forcément que des tweets vont passer a coté. (je bosse dans l’assurance, alors mes tweets sur le dernier Sailormoon …).
Voilà donc twitter, un conseil d’évolution, pouvoir faire comme sur facebook :b des listes et des tweets destinés à ces listes là ! Ou un truc du genre bien foutu !

Il est accouchement J-2, ceci est donc mon dernier billet avant agrandissement de famille !

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton ^^

L’aventure Mangacast – De l’autre coté du micro

mangacast_logo
Pour ceux qui me suivent sur twitter 2014 ce fut le début d’une chouette aventure puisque j’ai rejoint l’équipe de Mangacast, un podcast sur les mangas/anime. Encore une chose dont j’avais envie de discuter depuis des mois >_> et c’est maintenant que je dois faire une pause dans l’émission pour l’accouchement je m’y mets… Breeeef profitons-en pour vous parler de cette émission, de mon ressenti et des coulisses, surtout que vous êtes surement beaucoup à avoir cliqué par ici juste pour ça :3

Au commencement … 15 ans en arrière.
Mangacast c’est surtout son instigateur, Kubo, aka LoliMaster 😀 que je connais depuis mes débuts dans le monde de l’animation, je n’étais alors qu’une jeune Meow au lycée. Et puis la vie a fait que, on s’est perdu de vue, enfin pas trop parce que c’est un monde assez petit, mais chacun a fait ses projets, moi avec le scantrad, la boutique, lui dans les figurines. Et puis il y a 2 ans il lance le projet Mangacast avec notamment Kobito. Kobito c’est le patron de la boutique Hayaku, idem on se croise depuis de nombreuses années, et en déménageant, sa boutique est devenue mon lieu de prédilection hebdomadaire. Un soir je remarque le panneau de Mangacast, on discute un peu et je me vois proposer de participer, surtout qu’il n’y avait alors aucune fille dans l’équipe.

Super concentré !!

Super concentré !!

Un podcast ?
Mangacast c’est donc un podcast, une émission enregistrée qui fait dans les 2 heures (en réalité sur nos feuilles de route ça doit tenir en 1h30 max mais on n’y arrive jamais). Chaque mois il y a une émission standard avec des invités le plus souvent professionnels dans le milieu et une thématique et puis il y a une émission « Omake » qui traite des news et qui est bien plus déjantée que la première qui se veut informative. Vous pouvez écouter le podcast sur le site direct ou bien via une plateforme comme itunes ou notre application mobile. Dernièrement on tente la mise en vidéo sur Youtube, alors non on se filme pas 😀 mais il y a une mise en page sympa pour changer un peu. Personnellement je n’arrive jamais à me réécouter, c’est très très étrange d’entendre sa propre voix, surtout que les micros te donnent un effet « téléphone rose » de voix suaaaaveuh. Je n’écoute personnellement pas de podcast, j’ai du mal à trouver le temps (je ne supporte déjà pas de regarder la télévision…).

B7uHy9nCAAEbFkALes Omake
Je ne vais pas parler des Mangacast traditionnels car ils sont ce qu’ils sont, il y a des sujets qui me parlent d’autres moins, ce qui ressort beaucoup c’est qu’on se connait tous plus ou moins donc il y a un très bon rapport avec les participants. Non le plus amusant ce sont les Omake, émission donc où l’on traite de l’actualité, cette émission demande forcément beaucoup plus de préparation pour les chroniqueurs, il faut trouver les titres, les lire (sans dec?) et rédiger nos notes, résumés, impressions. Quiconque a déjà écouté un Omake sait que nous ne sommes vraiment pas disciplinés, il y a beaucoup de fou rire, de gag, de remarques super déplacées. Cela n’est évidemment pas préparé, nous sommes ainsi dans la vie de tous les jours 😀 et je crois que cela rend l’émission sympa comme ça, cela n’empêche pas de traiter des titres du mieux que nous pouvons (attention si on n’aime pas, on le dit). Et puis nous avons tous nos gimmick, Kubo qui tente de rester sérieux sur des titres ecchi, Kobito et ses titres chelouuuu, BlackJack qui peut jamais en placer une, Athras et ses détails années 80. Récemment nous avons été rejoint par Sedeto qui apportera j’espère encore plus de fraicheur.

Un titre bien fun a chroniquer

Un titre bien fun a chroniquer

Et moi  et moi et moi
Moi je dois reconnaitre que j’aime les titres shôjos et les seinen très très perturbés, en plus je commence souvent, donc je donne le ton avec des titres dont les résumés tournent souvent autour de « 15 ans, elle massacre sa famille a coup de hache avant de manger les restes du chien ». Ahh ces japonais, ils me vendent du rêve parfois, et du coup dans l’émission après avoir bien tripé sur le titre, toute l’émission continue en fanfare de rire. On s’impose rarement un titre, mais il faut que ce soit un numéro 1 et il n’y en a pas tant que ça par mois (sans compter les reports). Avant je tentais de traiter d’un anime par Omake, mais comme je n’en regarde pas c’était très difficile d’en trouver, désormais c’est Sedeto qui s’occupera de cette partie. Mais pire que ça, c’est trouver un « coup de gueule » je suis un bisounours moi ! J’aime pas râler, alors je cherche désespérément pendant un mois. C’est vraiment galère 😀 par contre si je m’écoutais, mon « coup de cœur » serait mensuellement en rapport avec Sailor Moon ^^

Au final bien que cela demande du temps et de la préparation, je suis vraiment contente de faire partie de l’équipe, parfois dans le feu de l’action je me mélange un peu dans les anecdotes ou les titres, mais à chaque émission j’ai l’impression de faire quelques progrès. C’est pas évident de placer sa voix, d’intervenir de manière pertinente, de faire attention au temps. Et donc pendant au moins 2/3 mois vous n’allez plus m’entendre puisque je serais entrain de pouponner :3 (ce fut un peu difficile de continuer déjà jusqu’à ce stade de la grossesse, j’ai dû passer au vert de la nausée pas mal de fois sans que ça s’entende xD #glamour toussa toussa). Si vous aimez le monde de l’animation et des mangas, je ne peux que vous encourager à nous écouter, il y a des gens qui adorent les émissions classiques, d’autres les Omake, elles sont assez différentes pour que tout le monde y trouve son compte !

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

Il était une fois 2014

J’avais prévu de poster un peu plus tôt dans l’année, mais les récents évènements m’ont tout naturellement fait repousser la reprise du blog. D’habitude je fais un petit laïus sur l’année à venir, mais pour cette fois j’ai décidé de revenir en arrière, faire un bilan de ce qu’il s’est passé en 2014, désolée 2015 tu devras attendre encore un peu.

2014 donc, l’année la plus silencieuse dans la courte vie de ce blog, il y a plusieurs raisons à cela mais souvent je me suis demandée pourquoi je n’avais pas plus participé que cela alors qu’à chaque sortie, activité ou coup de cœur je n’avais qu’une envie, partager, écrire, relater … Ce n’était clairement pas une question de motivation mais plus de temps, excuse que je déteste car je suis d’une organisation sans faille, le temps on le prend ou pas fin de l’histoire. Mais voilà ce temps je ne l’ai pas pris et je le regrette.

2014 je commence l’année avec deux lourds chantiers, j’ai, pour ainsi dire, été promue dans mon job et en bonne workaholic je n’ai pas lésiné à la tache. Le second chantier, c’est ma procédure de PMA pour avoir un enfant, procédure entamée courant 2013 dans un super climat « Manif pour Tous ». Mon petit sang de militante LGBT en a fait qu’un tour et je me suis beaucoup impliquée dans ce combat qui a continué en 2014 (et qui continue toujours). Alors non je vous apprends pas un super scoop, je suis mariée avec un homme et cette PMA ne résulte que d’une stérilité de ma part. Je comprends que de nombreuses personnes préfèrent garder l’info dans l’intimité, mais il faut aussi en parler librement pour ne pas en faire un tabou.

2014 année qui débute mal, je quitte la chorale que j’avais intégré en été 2013 car je n’y trouvais pas ce que je cherchais. Difficile de quitter des gens qu’on apprécie, alors bien sur on peut toujours les voir, mais c’est assez maladroit et on se sent un peu coupable d’abandon. J’arrête également le violon, en espérant pouvoir reprendre plus tard, mais un plus tard tellement lointain que ça me met le cafard. Heureusement je suis d’un naturel optimiste mais j’ai l’impression de mettre ma vie entre parenthèse pour cette année et quand je regarde en arrière c’est effectivement assez vide.

2014 année des piqures, des rendez vous hebdomadaires quand ils sont pas quotidiens chez le médecin, les hospitalisations. Je n’ai pas eu l’impression de faire beaucoup d’efforts, j’ai une capacité à me plonger dans le travail pour oublier assez facile 😀 Le seul moment où j’ai vraiment flanché c’est quand on a du interrompre le traitement pour cause de grande fatigue. Tenir un marathon pendant des heures c’est simple tant qu’on est dans l’effort, mais posez vous 5 mn et tout d’un coup il n’y a plus la force de rien. Au final près d’un an plus tard me voilà enceinte avec une MiniMeow qui doit arriver d’ici un mois et demi.

2014 ça sera donc également 5 mois de nausées intenses (tu l’as voulu, tu l’as eu *.*) à ne rien pouvoir avaler, merci aux copains et twittos de m’avoir supporté tout ce temps. Et puis quand j’ai pensé que c’était fini, c’était pour mieux passer les 2 mois suivants à bosser comme une dingue pour tout boucler et préparer 2015 pour ma remplaçante. Au final j’ai été arrêtée super tôt pour surmenage T_T

Alors que me réserve 2015 ?
Déjà j’espère une naissance sans problèmes, ensuite une année à pouponner :3 et honnêtement je ne m’avance sur rien d’autre.
Notre appartement à beaucoup avancé aussi, il a fallu vite finir de ranger, aménager, et faire une chambre d’enfant, je vous en reparlerai.
Coté blog ça devrait aller mieux, ce temps que je n’avais pas pris soin de mettre de coté en 2014 je vais le faire en 2015.

J’espère que vous continuerez de me lire ^^ a très bientôt et surtout Bonne Année 2015
CatnGeek

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

Mise a jour, news et la vie continue – Concours

[edit du 02/09/14]: Félicitation à Reginea qui remporte le lot ! Merci à tous et à toutes pour votre participation ^^ Et à très bientôt pour de nouveaux posts et concours !

Je suis épatée, je vous laisse le blog le temps de régler des problèmes de santé x nouveau taff bien prenant, et quand je reviens des mois plus tard, rien n’a bougé, chapeau !
Bon et bien comme vous êtes visiblement tous encore là, c’est l’occasion de parler de pleins de trucs ! Non je plaisante, surtout que pour la plupart vous me suivez sur facebook ou twitter donc grossomodo vous savez un peu tout non ?
Déjà j’ai rejoins l’équipe de Mangacast.fr deux fois par mois vous pouvez donc me retrouver pour un podcast de 2h  pour parler de l’actualité autour des mangas et de l’animation japonaise.
Bon j’avais aussi rejoins une chorale geek mais finalement santé toussa, je n’ai pu y rester >_> donc vous ne m’entendrez pas chanter, ce qui est une bonne chose je pense !

OK ok, LA grosse news, c’est qu’après quelques embuches, un mini-moi arrivera en 2015 si tout va bien ❤
C’est une très longue histoire que je vous raconterai peut être un jour, je ne sais pas encore si c’est le genre de sujet que j’ai envie de traiter.
Par contre je chine PLEINS DE GOODIES GEEK DE PARTOUT POUR LES GOSSES \o/

J’espère donc vraiment reprendre le blog, j’y pense depuis des mois, j’ai pleins d’idées, pleins de choses à vous montrer, vous me manquez énormément !!
Et pour fêter ce retour et la big news, Badoit a gentiment proposé un concours car vu les nausées que j’ai, c’est juste devenu ma boisson sauveuse du monde !
Badoit01

 

Marx01

Je vous propose donc de gagner le livre de recette de Thierry Marx appelé Daily Marx et les deux bouteilles de Badoit éditions limitées !
Pour gagner, il vous suffit de laisser un commentaire sur ce post, si vous partagez le concours sur facebook et/ou twitter, vous gagnez des chances supplémentaires (oubliez pas de le mentionner dans le commentaire).

Les inscriptions prendront fin le 29 Aout minuit avec un tirage au sort le lendemain !

Si vous avez aimé cet article n’oubliez pas de voter ou de m’ajouter en abonnement sur Hellocoton ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

Bye bye Journal d’une Parisienne, Bienvenue Cat’n Geek

newhome
Des news après une année bien pauvre.
Un peu, beaucoup de changement sur le blog histoire de très bien commencer cette nouvelle rentrée qui s’annonce pour ma part avec énooormément de choses.

Coté Blog un nouveau nom, en fait une nouvelle identité web. Ma première idée de blog, quand je me suis décidée a reprendre une activité sur le net, fut de faire une sorte de Little Paris à ma sauce. Finalement j’ai repris mes vieilles habitudes éditoriales et le résultat en quelques mois fut un blog qui ne collait absolument plus avec le nom. Du coup je me suis toujours sentie un peu gêner de devoir l’utiliser alors qu’il n’était pas en adéquation avec le contenu.

Il faut comprendre que par le passé je me suis spécialisée dans tout ce qui est communication web et user expérience, j’ai conçu des sites, monté des marques et s’il y a bien une règle c’est quand même de réfléchir sur l’image, le relief et l’impact de son nom. Bref j’avais juste plantée l’étape majeur et sans rire, c’est le genre de chose qui vous empêche d’avancer par la suite.
J’avais également pensé faire quelque chose de plus travaillé en design. Mais disons que j’ai ouvert ce blog au début d’un nouveau job qui, un an plus tard, est devenu très très chronophage sans parler du déménagement. Je n’ai jamais réellement pris le temps de m’assoir pour réfléchir à ce que je voulais faire et c’est désormais chose faite.

Cat’n Geek in Relative Land, un après-midi entier rien que sur le nom, ha ben oui ça parait tout bête une fois qu’il est sur le papier, si j’avais pas peur des vieux démons internet je vous dirais bien l’histoire de toutes mes créations web maaaais … ça viendrait avec des trucs moins cool donc on va garder ça dans un coin. Je pense que les fans de Doctor Who comprendront le clin d’œil dans le titre et comprendront ce qu’il faut en faire pour bien le lire (oui il n’y a pas écrit geek juste pour le plaisir, y’a aussi une utilité :D). Bon pour le coté chat, inutile de chercher bien loin, mon avatar est un chat, mon téléphone a une coque de chat et je pense que la moindre chose chez moi à une référence aux félins. Pour le coté geek, aujourd’hui ça symbolise plus une tranche de génération que le coté nerd (non parce que mon meilleur pote voulait mettre le mot trentenaire, il n’a pas survécu à cette idée) donc ça englobe finalement 99% des sujets que j’écris.

Le design n’est pas de moi, c’est un meme connu appelé longcat mais la version avec ces yeux là n’existe que dans un autre fan art, donc j’ai bidouillé comme je pouvais pour avoir ce rendu (et j’ai galéré LONGTEMPS pour obtenir l’espace désiré). J’ai aussi prévu une meilleure navigation vers les anciens articles avec des photos bref, du graphisme c’est bien !

Evidemment, twitter et facebook ont également changé de nom (et Hellocoton et plein d’autres sites).
La seule chose qui ne changera pas c’est le contenu, les articles seront rédigés de la même façon sur tout ce qui me plait ou suite à des invitations et partenariats. Je n’ai toujours pas ma langue dans ma poche, je dirais toujours si quelque chose m’a plu ou pas que ce soit sponsorisé ou non. (mais je suis une gentille, j’écris gentiment quand c’est du foutage de gueule)

Coté perso, appartement année +1, on avance tout doucement l’installation. C’est ma faute car j’ai des idées précises de déco et d’autres beaucoup moins, mais globalement j’en suis à faire des collages de journaux dans les toilettes actuellement avec du vernis spécial et un gros DYI partout. Éventuellement j’ai une porte Doctor Who en cours aussi.
J’ai également commencé un nouveau poste en Juin, et officiellement j’ai mon nouveau boss depuis aujourd’hui \o/
Je me suis inscrite dans une chorale pro qui s’appelle les Negitachi et qui chante aussi bien du Sakura Taisen, que du Ghibli que Sonic et Mario, donc je suis heureuse (sauf quand on passe sur Grendizer parcequ’en soprane c’est dur), je continue la chorale de mon taff aussi et pour finir la musique je persiste et signe sur le violon.
Ma nouvelle cuisine abrite désormais tout mon matos de scrapcooking et je suis devenue une bonne cliente de Alice Cooking, j’espère vous faire deux/trois articles ou videos prochainement (quand j’arreterais de foire mes patisseries donc). Et avec un peu de chance j’aurais fini l’installation de mon atelier bientôt pour me remettre à la broderie de perle (parce que le tricot chuis nulle)
A midi c’est direction la salle de sport et j’ai enfin repris la bonne habitude de lire dans le train plutôt que jouer a Cookiecrunch (vachement moins productif), en ce moment c’est Spin de Robert Charles Wilson (de la SF)

OUI TOUT CA DANS LA MEME VIE
Question d’organisation, non mais ! (et pas d’enfant, surtout)

Bonne rentrée à tous, comme les lundis c’est une période que j’adore particulièrement, c’est mon nouvel an à moi, celui des bonnes résolutions et des départs à neuf.

Diversification de la pause midi – Challenge 2013

Pause déjeuner culture 02

Combien de temps prenez vous pour faire une pause déjeuner ? une heure ? une demi-heure ? Allons-y carrément, vous mangez devant votre pc ? En fait depuis plusieurs années, la pause déjeuner se réduit comme une peau de chagrin passant de près d’ 1h40 à … 20 minutes top chrono ! L’idée à la mode est donc de se réapproprier ce moment en faisant une activité qui va réellement donner un sens au mot « pause » sans oublier bien sur de manger équilibré. Une pratique qui n’est pas toujours possible bien sur, mais pour peu qu’on se donne la peine, c’est quand même réalisable, petit topo pour agrémenter vos pauses déjeuner.

[Attention, chaque situation est différente, ce qui fonctionne pour moi ne fonctionne pas pour l’intégralité de la race humaine ou juste pour les parisiens. J’ai eu des jobs où ce que j’explique plus bas fut tout simplement impossible, c’est d’ailleurs peut être pour ça que je n’y suis plus 🙂 ]

Pause déjeuner culture 03

Sauter sa pause déjeuner, c’est travailler 16 jours gratuit

Un manque de temps
Pour ma part, et je suis très loin de la demande du midi, la raison d’aménager mes pauses déjeuner est venue d’un manque de temps. Je sors beaucoup, pour ainsi dire 5 jours sur 7 ce qui rends déjà mes soirées complétement prises, impossible d’y caser la moindre activité. Ensuite j’ai beau être matinale le timing reste serré, j’en profite généralement pour regarder les épisodes des séries US sortis pendant la nuit en replay. Alors quand il a fallu caser mes 45 mn de sport quotidien, la pause déjeuner est venue comme une évidence. Avant chez Dior il y avait une salle de gym pour les employés, c’était pratique avant ou après le boulot, mais là je dois m’éloigner de quelques rues pour atteindre le club med gym des champs. Bref il devient difficile d’avoir du temps à se consacrer, que ce soit culturel, sportif ou encore pour le plaisir. En tout cas avec cette solution j’arrêterai de paraphraser Florence Foresti quand je dis « j’adooooooooooore le sport … mais j’ai pas l’temps ! »

Pause déjeuner culture 01

Concert sandwich au Granit de Belfort

Des activités pour une vraie coupure
Le fait de faire une courte pause indique souvent qu’on est encore très présent dans le travail, on se dit qu’il faut vite s’y remettre, qu’on a pas de temps à perdre. En réalité faire une vraie coupure (on a pas dit tous les midis non plus) permet le plus souvent de se remettre beaucoup plus intensément au travail, déjà parce qu’on aura réussi a s’aérer l’esprit et aussi parce que cela indique un repas plus léger et moins « endormant ». Pour surfer sur cette tendance, de nombreux acteurs de la vie culturel se sont mis à proposer des cours de dessin, des spectacles, et même des concerts sur la plage horaire du 12.00-14.00. La plupart des activités proposées par les sociétés sont également sur cette tendance, chez Axa les cours de sport ou de chant sont pendant la pause déjeuner. Cela permet pour ma part de ne pas avoir une vision trop « travail » de mes journées, je n’ai pas l’impression de faire que bosser du lever du soleil au coucher, mes journées sont enrichies d’un mélange subtil de travail et de vie sociale.

"Organiser votre déjeuner comme vous organisez votre journée"

« Organiser votre déjeuner comme vous organisez votre journée »

Organisation
Notre société change sans arrêt, ces dernières années on a vu une recrudescence importante de la vie privée au sein du travail, à commencer par le télétravail (à l’image des pays bas où il existe même des centres pour travailleurs itinérants). Le fait de se réapproprier la pause du midi nécessite un travail en amont, déjà en sensibilisant les collaborateurs qui mettent les réunions le midi, je ne dis pas qu’on y arrive à chaque fois, j’en mets moi-même parfois. Ensuite tout est question de priorité et d’organisation, je me suis rendue compte que parfois je perdais du temps en rentrant de la pause déjeuner par une forme d’envie de prolongement, de manque de motivation alors que quand je reviens après une activité je suis tout de suite au taquet. Finalement ce n’était pas toujours de temps dont je manquais le midi, si je prenais juste 30mn pour manger c »est aussi parce que je n’avais rien à faire de plus que retourner travailler. Dans tous les cas il y aura toujours des journées où j’aurais des impératifs de réunion ou de travail.

Vous aussi marrez vous en recherchant « sport corporate » sur google …

Manger équilibré
Oui et donc … si on fait autre chose que manger pendant ce moment ? On mange quand ? Déjà surtout faire gaffe à la malbouffe rapide et pas chère, ensuite tout dépend de votre activité, pour ma part j’ai plusieurs alternative. Mon activité chorale dure 1h30 j’utilise souvent 20 mn avant pour déjeuner au restaurant d’entreprise, cela ramène ma pause dej à 2h mais c’est mon unique grande pause de la semaine (qui permet surtout de baisser mes heures sup). Pour le sport je n’ai pas encore réfléchis, sur les 45mn il y aura surement 15mn pour déjeuner, soit je le cuisine moi même (ce qui revient à ce que j’ai fait pendant des années avec mes bentos) soit j’achèterai sur le chemin a manger au retour au bureau. J’ai un peu peur d’être serrée en timing mais mon métier me permet heureusement une très grande souplesse d’organisation qui me permet en général de libérer de l’espace où je veux. (j’ai déjà dit que cela ne s’appliquait pas à tout le monde)

Et vous comment vous vous organisez pour faire autre chose que bosser la semaine ?

Pour les anglophones je recommande « 14 choses que vous devriez faire à votre pause déjeuner »

On oublie pas de cliquer si vous aimez le sujet ou l’article :3Rendez-vous sur Hellocoton !