Birdmen T.1 (Vega)

Grand retour de Yellow TANABE dans nos vertes contrées, après « Kekkaishi » sorti chez Pika voilà plus d’une décennie, c’est au tour de « Birdmen » qui compte déjà 18 tomes au Japon d’être publié. Cependant point de grand éditeur habituel mais plutôt un nouveau venu dans la course, Vega, qui continue son ascension après des succès comme « Natsuko no Sake » ou « Le Bateau de Thésée ». Birdmen s’inscrit donc dans un catalogue très diversifié avec cette fois une histoire de science fiction avec des super héros adolescents dont le premier tome ne laisse que peu d’indice sur son véritable fil conducteur mais qui propos une vraie introduction aux héros qui vont l’animer.

5 héros

Ce qui frappe dans ce premier tome c’est la quasi absence du scénario de fond, l’auteur va prendre tout son temps pour introduire ses personnages, leur relation et leur motivation. Ainsi on découvre Eishi, un garçon taciturne, solitaire qui n’arrive pas à s’intégrer, les autres le laissent de marbre. Il n’apprécie la compagnie que de Mikisada, un immense gaillard toujours jovial malgré son air de malfrat qui adore les chats. Ensemble ils sèchent les cours et partent dans un parc voisin, là-bas il rencontre un autre élève, Rei, le garçon populaire par excellence mais qui a un bon fond, il est accompagné de la seule fille du groupe, Tsubame. Durant ce prologue on comprend leurs tempérament et aspirations, en particulier ceux d’Eishi dont les pensées servent de monologue en introduction.

L’homme oiseau

Une rumeur circule dans la ville, celle d’un homme-oiseau qui sauverait des personnes, d’ailleurs des vidéos s’échangent où l’on semble apercevoir. Qui est-il et quel est son but ? Nul ne le sait à ce moment là, on sait juste qu’il existe et il va devenir très concret en sauvant nos 4 amis alors qu’ils ont un accident de bus en rentrant du parc. En échange de leur vie, ils vont passer un pacte et se retrouver avec une sorte de tatouage ailé dans le dos et la suite va les laisser encore plus perplexe puisque de ce tatouage ils vont pouvoir en sortir des ailes noires corbeaux. Dans ce premier tome nous ne savons rien des des motivations de l’homme-oiseau, on effleure à peine le principe de super héros mais la réalité pourrait être tout autre. Pourquoi nos héros ont ils été sauvé, pourquoi leur proposer un pacte, il reste de nombreuses interrogations qui ne trouveront réponse que plus tard dans la série.

Super héros ?

Il reste difficile de confirmer qu’il s’agit d’un manga de super-héros, bien sur il y a le coté « sauvetage » mais l’ambiance assez sombre de l’ensemble pourrait indiquer un traitement plus élaboré des nouveaux pouvoirs de nos héros. Certes ils peuvent entendre les voix des personnes en danger ou revêtir une sorte de costume intégral mais l’apparition soudaine d’une sorte de monstre permet de croire à une histoire de science fiction bien plus complexe. En tout cas l’homme-oiseau donne quelques indices sur la suite de l’histoire mais reste profondément mystérieux aussi il faudra attendre le tome 2 pour clairement savoir de quoi retourne « Birdmen »

Wrap Up

A des années lumières de son titre phare « Kekkaishi », « Birdmen » annonce d’emblée une série noire, à l’ambiance un peu sinistre avec des personnages en proie à de nombreuses difficultés existentielles qui se retrouvent projeter dans un combat pour lequel ils ne sont pas préparés. Graphiquement on retrouve la patte de Yellow TANABE qui ne s’est jamais embarassé d’avoir un dessin que l’on pourrait qualifier de « beau » mais qui maitrise complétement son style en simplifiant un maximum   les traits. Un style qui convient parfaitement au type d’histoires et d’ambiance que l’on voit dans Birdmen et qui se traduit également dans une couverture qui donne tout à fait le ton de la série. Le seule regret serait peut être d’avoir un premier tome purement introductif qui ne dit pas exactement de quoi il en retourne mais qui aiguise la curiosité pour la suite.

Un retour en force de cet auteur que l’on n’avait pas vu depuis plusieurs années, le nombre de tome au Japon gage du succès de ce titre dans son pays d’origine et qui devrait suivre le même chemin en France aussi ce premier tome n’est surement pas le reflet de l’histoire sur le long terme. Il faudra bien attendre la suite pour se faire une idée concrète et sans doute avoir le déclic qui permettra de dire que l’on tient là une excellente histoire comme Yellow Tanabe sait le faire !

2 commentaires sur “Birdmen T.1 (Vega)

  1. Pingback: Replay Stream News, Chroniques Manga & Anime Lundi 13 Janvier 2020 | Cat'n Geek in Relative Land

  2. Pingback: Replay Stream News, Chroniques Manga & Anime Lundi 20 Janvier 2020 – CatnGeek

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.