The Artist – La surprise muette de l’année

Quand on vous annonce un film en noir et blanc au cinéma, forcément en 2011 on est un peu dubitatif, néanmoins il y a de grands chef d’oeuvre qui ont su tirer parti de cette particularité, comme La Liste de Schindler. Cependant quand on apprend que le film sera également muet, là on rigole intérieurement, mais mine de rien, on est curieux de savoir ce que ça pourrait donner.

Ce pari fou c’est celui de Michel Hazanavicius, réalisateur qui va réussir à monter un film de 100 minutes sans aucune fausses notes et avec en prime un Jean Dujardin récompensé par le prix d’interpretation à Cannes et la délicieuse Bérénice Bejo. The Artist donc, se passe à Holywood dans les années 1920, un acteur de film muet célèbre rencontre une jeune figurante pleine de promesse, la naissance du cinéma parlant offrira à l’un la décadence, à l’autre les paillettes mais pour tous les deux, un beau coup de foudre.
(a noter qu’il s’agit d’une inspiration de l’histoire de John Gilbert et Greta Garbo)

Si vous avez vu la bande annonce comme moi, vous aurez la désagréable sensation d’avoir vu tout le film, ce qui n’est pas completement faux vu que l’histoire ne s’encombre pas réellement de détails scénaristiques. Néanmoins, et c’est là toute la magie de ce film, le jeu d’acteur, la musique et surtout la façon dont on oublie le coté « muet » rend n’importe quelle scène plus riche émotionnellement.
Bien sur il faut prendre en compte que les acteurs « surjouent » un peu comme on faisait autrefois pour combler justement l’absence de parole mais aussi étrange que cela puisse paraitre, les deux acteurs crèvent litterallement l’écran à ce petit jeu.
En somme cela reste une histoire simple mais racontée avec beaucoup de richesse.

On ne ressort pas du cinéma avec l’envie de pillier la collection de film muet de ses grand-parents, The Artist est un bel hommage moderne, un OVNI qui permet, le temps d’un film, de se rappeler la grande époque Holywoodienne, de ces stars qu’on voyait comme des étoiles parfaites. Un beau souvenir aussi d’une époque de costume, de coiffure, de voiture, d’un style de vie et pour finir, de danse et de romance.

Un bien beau film qu’il serait dommage de rater !

Publicités

Un commentaire sur “The Artist – La surprise muette de l’année

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s