Very Bad Trip II (The Hangover)

Il y a des suites ratées, elles sont facilement reconnaissables, il s’agit de 90% de la production et puis il y a les autres, celles touchées par la grâce qui font que les éléments d’un premier opus font encore mouche dans le second épisode. Voici donc ce que propose Very Bad Trip II, même acteurs, même situations, même gags et même final, pourtant, c’est toujours aussi bon, enfin presque, après avoir vu le 1 et s’être dit pendant 1h30 « omg ça peut pas être pire et pourtant si!! » on se doute que pour le 2 on se dira « ça va etre pire, ça va etre pire … OMG C’EST TROP CARRÉMENT PIRE »

Dans les faits, deux ans après leur virée à Vegas, Stu (celui qui avait perdu une dent et s’était marié avec une stripteaseuse) invite ses amis à son propre mariage en Thaïlande. Plutôt échaudé par sa dernière expérience d’enterrement de vie de garçon, il fait bien attention à la canette de bière qu’on lui donne sur la plage et pourtant … une nouvelle fois on retrouve nos trois héros complétement déchirés dans une obscure chambre d’hôtel à Bangkok. Premier soucis, le frère de la fiancé a disparu et l’un de ses doigts traine dans un verre, deuxieme soucis, Chow, le chinois déjanté du premier opus se sniffe un rail de coke avant de mourir sur le sofa.

Stu, t'as un truc sur le coté lol

Comme vous pouvez le constater, ça commence déjà plus mal que la première fois, on en oublierait presque que Stu a la moitié du visage tatoué et qu’à défaut de bébé cette fois-ci ils sont affublé d’un singe sorti dont ne sait où.

Au final c’est donc une excellente suite où on se marre autant que dans le 1 il y a certes un peu moins de surprises mais cela n’empêche pas de découvrir une nouvelle fois des situations a mourir de rire. Les acteurs sont excellents surtout Alan, le barbu abruti roi de la gaffe qui va, une nouvelle fois, enchainer les maladresses et les réactions loufoques.
Bien sur si vous n’avez pas apprécié le premier, ne pensez même pas voir celui là puisqu’il reprend tous les codes qui ont fait le succès qu’on lui connait. Pour ma part un sacré bon moment avec, cerise sur le gâteau, une nouvelle série de photos dans un plus pur style « HO MY GOD » qui fait qu’on reste à les regarder en se disant que décidément, « tu t’es vu quand t’as bu ? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s